Formation des nouvelles recrues: L’Association des biologistes médicaux fait œuvre utile

Par LANATION,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Formation des nouvelles recrues: L’Association des biologistes médicaux fait œuvre utile

Le présidium_biologistes

Dans l’effectif des 1600 agents de santé nouvellement recrutés par le gouvernement, il y a 75 inspecteurs d’action sanitaire en analyses biomédicales. L’Association des biologistes médicaux du Bénin a saisi l’occasion de ce recrutement pour former les nouvelles recrues sur l’éthique et la déontologie dans la profession de technicien de laboratoire. « Nous saisissons cette opportunité pour partager avec les nouveaux confrères les informations utiles sur les réformes dans le secteur de la santé, en particulier en ce qui concerne le sous-secteur laboratoire », a fait savoir Yves Eric Dènon, président de l’Association des biologistes médicaux. Il invite les nouvelles recrues en analyses biomédicales à suivre rigoureusement les conseils et recommandations qu’ils vont recevoir afin de travailler de façon professionnelle dans les laboratoires où elles seront affectées. Après avoir remercié le gouvernement, Yves Eric Dènon a fait savoir qu’il reste des milliers de techniciens de laboratoire qui souhaiteraient aussi avoir l’opportunité d’être recrutés.

Fière chandelle au gouvernement

LIRE AUSSI:  Passation de charges à la Jci Natitingou Baobab: Un bilan élogieux pour Florence Mahoussi Lokossou

L’Association des biologistes médicaux du Bénin n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance au gouvernement du président Patrice Talon. Car, c’est inédit et c’est une grande première depuis les années 80. « Nous voulons profiter de l’occasion pour remercier le gouvernement du président Talon qui nous a dit que c’est la première vague et que prochainement il y aura une autre vague. Nous espérons que nous en aurons autant mais nous leur garantissons le suivi de ce personnel qui est en train d’être recruté pour qu’il soit à disposition pour accompagner les réformes afin que les populations puissent bénéficier des soins de qualité conformément aux réformes engagées dans le secteur de la santé », a fait savoir Ernest Gbaguidi, secrétaire général de l’Association des biologistes médicaux du Bénin. Selon ce dernier, pour donner des soins de qualité il faut être précis dans le diagnostic. Ernest Gbaguidi fait savoir que, comme l’exploration biologique doit accompagner l’exploration clinique avant toute décision liée à une pathologie, cela va de soi que l’Etat recrute assez de personnel qualifié pour se prononcer sur le diagnostic biologique. La formation des 75 inspecteurs d’action sanitaire en analyses biomédicales va donc mettre l’accent sur le comportement au laboratoire pour avoir des résultats de qualité, le comportement dans le milieu professionnel en termes d’éthique et le comportement au plan déontologique. C’est donc sur ces aspects que l’Association des biologistes médicaux du Bénin a souhaité anticiper pour que cette première vague de recrues puisse donner l’exemple sur le terrain afin que L’Etat puisse avoir des raisons de recruter bien d’autres après.

LIRE AUSSI:  Atténuation des impacts du Covid-19: Des producteurs appuyés pour assurer la sécurité alimentaire

 

Par Ulrich AKPOVO (Stag.)