Formation universitaire: Bénin Terminal et l’Epac concluent un partenariat

Par LANATION,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Formation universitaire: Bénin Terminal et l’Epac concluent un partenariat


La société Bénin Terminal et l’Ecole polytechnique d’Abomey-Calavi (Epac) ont signé, jeudi 7 septembre dernier à Cotonou, une convention de partenariat. A travers ce partenariat, la filiale de Bolloré Transports & Logistics entend renforcer son personnel qualifié et spécialisé et contribuer à élever le niveau de formation des étudiants de cette école.

LIRE AUSSI:  L’Unicef et les partenaires de l’Ocpm au chevet des enfants vulnérables

La société Bénin Terminal poursuit sa dynamique de rapprochement avec les instituts et écoles de formation au niveau national. Jeudi dernier, la filiale de Bolloré Ports a scellé un nouveau partenariat avec l’Ecole polytechnique d’Abomey-Calavi. Cet accord permet désormais aux deux partenaires de mutualiser leurs atouts, l’un disposant d’infrastructures de qualité, d’équipements de pointe, de technologies modernes et de professionnels formés aux métiers des terminaux à conteneurs, et l’autre formant la crème de compétences recherchées sur le marché national du travail.
Célestin Gnonlonfoun, directeur des ressources humaines de Bénin Terminal indique que cette convention a pour objet de promouvoir une relation de partenariat agissante visant à dynamiser les idées exprimées par les deux institutions. Selon les termes de l’accord, Bénin Terminal s’engage à accueillir chaque année, dans la mesure de ses possibilités, des apprenants de l’Epac pour un stage de fin de formation de trois à six mois, à mettre à sa disposition des thèmes de recherche pouvant faire l’objet de mémoire de fin de formation par ses étudiants. Il entend aussi recruter, selon les besoins, du personnel parmi les meilleurs apprenants ou diplômés de l’Epac identifiés à l’occasion de leurs stages. Chaque année, un à deux groupes d’étudiants de l’Epac seront reçus en visite pédagogique.
Bénin Terminal compte également solliciter l’Epac pour des formations de perfectionnement ou de mise à niveau de son personnel, en fonction des besoins de l’entreprise et aussi collaborer avec l’institution pour le développement de nouvelles filières de formation dans les domaines concernés par l’accord et selon les besoins du marché.
L’Epac, s’est quant à elle, engagée à proposer des thèmes de recherche pouvant faire l’objet de mémoire de fin de formation, à informer la société Bénin Terminal des activités scientifiques et culturelles afin de lui permettre de prendre des dispositions pour sa participation. Elle veut aussi tenir compte des référentiels de compétences afin de mieux lancer les formations et faire intervenir Bénin Terminal dans la formation pratique des apprenants à travers l’alternance école-entreprise.

LIRE AUSSI:  Pâtisserie à base de farines locales : Des réflexions avancées pour sa mise en œuvre

Expertises reconnues

« Bénin Terminal est doté d’infrastructures et d’équipements de pointe, mais il faut des ressources humaines de qualité pour mieux les utiliser. Le partenariat que nous mettons en place permettra d’avoir des étudiants complets prêts à répondre convenablement aux besoins du marché du travail », précise Philippe Alexandre, directeur général de Bénin Terminal.
Filiale du groupe Bolloré Transport & Logistics, Bénin Terminal est une société ayant pour métier la manutention portuaire des navires porte-conteneurs et contribue à l’amélioration des performances du port de Cotonou. Dotée d’infrastructures de qualité, d’équipements de pointe, de technologies modernes et de professionnels formés aux métiers des terminaux à conteneurs, Bénin Terminal a déjà créé plus de 400 emplois, contribuant ainsi au développement du Bénin tout en répondant aux meilleurs standards internationaux.
Grâce à son expertise reconnue dans les métiers du portuaire et aux synergies rendues possibles par son appartenance au Groupe Bolloré, Bénin Terminal de par son statut d’opérateur portuaire global, contribue au développement et à la valorisation des infrastructures portuaires qui lui sont confiées, pour répondre aux besoins des armateurs, importateurs et exportateurs.
Mohamed Soumanou, directeur de l’Epac se réjouit de la mise en place de cette convention, en adéquation avec la vision de l’institution.
L’Epac est créée le 16 décembre 2002 sur les cendres du Complexe polytechnique universitaire (Cpu), fruit de la coopération bénino-canadienne, qui a ouvert ses portes en février 1977. Elle est un établissement d’enseignement technique et professionnel de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac)?