Fourniture d’énergie électrique: La centrale 127 MW de Maria-Gléta 2 inaugurée demain

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fourniture d’énergie électrique: La centrale 127 MW de Maria-Gléta 2 inaugurée demain


 

Dotée d’une capacité de 129 MW à la livraison, la centrale thermique de Maria-Gléta 2 (Première phase) est achevée et sera officiellement mise en service demain. Fonctionnelle depuis un mois, elle est composée de sept moteurs Man 18V60DF d’une puissance de 18,5 MW chacun, d’un poste d’évacuation de 161kV extensible à 400 MW de capacité, d’un poste d’interconnexion au réseau Gas, précise Christophe Pringault, coordonnateur du projet de construction de la centrale. Elle alimente environ la moitié des besoins de la clientèle de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). C’est le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, en personne, qui procédera ce jeudi 29 août, à son inauguration qui l’a annoncé à la faveur d’une causerie-débat animée ce mercredi à Cotonou.

 

LIRE AUSSI:  Le ministre de l’Energie sur le chantier de la centrale de Maria Gléta: Jean-Claude Houssou satisfait de l’évolution des travaux

 

Dotée d’une capacité de 129 MW à la livraison, la centrale thermique de Maria-Gléta 2 (Première phase) est achevée et sera officiellement mise en service demain. Fonctionnelle depuis un mois, elle est composée de sept moteurs Man 18V60DF d’une puissance de 18,5 MW chacun, d’un poste d’évacuation de 161kV extensible à 400 MW de capacité, d’un poste d’interconnexion au réseau Gas, précise Christophe Pringault, coordonnateur du projet de construction de la centrale. Elle alimente environ la moitié des besoins de la clientèle de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). C’est le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, en personne, qui procédera ce jeudi 29 août, à son inauguration qui l’a annoncé à la faveur d’une causerie-débat animée ce mercredi à Cotonou.

 

LIRE AUSSI:  Eradication de la faim: « Nous devons résolument investir dans l'agriculture africaine »