Fronde sociale: Les magistrats renouent avec la grève dès lundi prochain

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Fronde sociale: Les magistrats renouent avec la grève dès lundi prochain


Les magistrats observent une grève de protestation de cinq jours sur cinq, renouvelable par tacite reconduction, à compter du lundi 26 février prochain à zéro heure. La motion de grève de l’Union nationale des magistrats du Bénin a été signée et rendue publique ce vendredi 23 février par le secrétaire général de cette organisation syndicale, Michel Adjaka. L’Unamab entend exiger du gouvernement, à travers ce mouvement de grève, « la rétrocession de l’intégralité des fonds défalqués sur les salaires du mois de février 2018 à certains magistrats ». Elle rappelle avoir averti le gouvernement d’une reprise du mouvement en cas de défalcation sur les salaires de ses militants. Cet avertissement avait été donné, précise la motion de grève, à l’issue de l’assemblée générale de l’Unamab en date du 27 janvier dernier et au cours de laquelle elle a levé son mot d’ordre de grève suite aux décisions de la Cour constitutionnelle déclarant contraires à la Constitution les articles 50 du statut général de la fonction publique et 20 de la loi portant statut de la magistrature qui retirent aux magistrats le droit de grève. La reprise du mouvement de débrayage dès la semaine prochaine, relance les perturbations des activités dans les cours et tribunaux du Bénin. 

LIRE AUSSI:  Secteur judiciaire: L'UNAMAB suspend son mot d’ordre de grève

Les magistrats observent une grève de protestation de cinq jours sur cinq, renouvelable par tacite reconduction, à compter du lundi 26 février prochain à zéro heure. La motion de grève de l’Union nationale des magistrats du Bénin a été signée et rendue publique ce vendredi 23 février par le secrétaire général de cette organisation syndicale, Michel Adjaka. L’Unamab entend exiger du gouvernement, à travers ce mouvement de grève, « la rétrocession de l’intégralité des fonds défalqués sur les salaires du mois de février 2018 à certains magistrats ». Elle rappelle avoir averti le gouvernement d’une reprise du mouvement en cas de défalcation sur les salaires de ses militants. Cet avertissement avait été donné, précise la motion de grève, à l’issue de l’assemblée générale de l’Unamab en date du 27 janvier dernier et au cours de laquelle elle a levé son mot d’ordre de grève suite aux décisions de la Cour constitutionnelle déclarant contraires à la Constitution les articles 50 du statut général de la fonction publique et 20 de la loi portant statut de la magistrature qui retirent aux magistrats le droit de grève. La reprise du mouvement de débrayage dès la semaine prochaine, relance les perturbations des activités dans les cours et tribunaux du Bénin. 

LIRE AUSSI:  Réduction des jours de grève par l’Unam: Les magistrats du tribunal de Natitingou reprennent service