Gala international de boxe de Cotonou: Le Bénin s’en sort à si bon compte

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gala international de boxe de Cotonou: Le Bénin s’en sort à si bon compte


En dépit des maigres moyens dont il dispose, le noble art béninois parvient à donner, par moment, quelques signes de vie. C’était le cas samedi 9 mai dernier, à l’occasion de la première édition du gala international de boxe organisée par l’Association vie meilleure des boxeurs professionnels du Bénin (AVMBPB) au Centre sportif Sowéto de Dédokpo à Cotonou. Au programme, il y avait trois combats professionnels.

LIRE AUSSI:  Eliminatoires de la CAN Orange, Gabon 2017: Les Ecureuils optimistes face aux Aigles du Mali

Avec la présence de plus en plus rare des promoteurs et managers, des bonnes volontés ont décidé de s’associer à travers l’AVMBPB afin d’occuper le terrain, pour pouvoir continuer à organiser des galas de boxe et autres combats professionnels titre en jeu au profit des pugilistes béninois. Outre la promotion du noble art au Bénin, ils ont aussi à cœur la gestion de la carrière et de l’avenir des boxeurs professionnels du pays.
C’est dans ce cadre, qu’ils ont organisé, samedi dernier au Centre sportif Sowéto de Dédokpo à Cotonou, en collaboration avec Donabath Boxing Promotion, un gala international de boxe. L’évènement qui était à sa première édition a connu une grande réussite. C’est à l’actif de Sylvanus Amoussou et des membres de son équipe.
En dehors des boxeurs béninois, il y avait aussi des pugilistes nigérians et ghanéens. Il y avait plusieurs combats au programme. Le premier a vu le Nigérian Isaac Ekpo, champion d’Afrique WBO, prendre le meilleur à la 3è reprise sur le Ghanéen Ibrahim Omosha dans la catégorie super moyen. Quant au Béninois, Justin Savi, il est arrivé à bout d’Edouard Bassey, champion du Ghana, après 8 reprises. Au même moment, Fatiou Fassinou n’a pas fait de détail devant le Ghanéen Joshua Banor, dans la catégorie super coq. Ce fut un combat âprement disputé, mais dominé par le Béninois qui a contraint son adversaire à l’abandon à la 3è reprise.

LIRE AUSSI:  Elimination des Ecureuils: « Il n’y a pas d’échec définitif », dixit Wilfried Léandre Houngbédji