Genre et Environnement dans le secteur de la microfinance: Consortium Alafia installe des points focaux dans les Sfd

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Genre et Environnement dans le secteur de la microfinance: Consortium Alafia installe des points focaux dans les Sfd


Présidium du Consortium Alafia

L’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés dénommée Consortium Alafia dispose désormais dans les systèmes financiers décentralisés qui en sont membres, des points focaux Egalité femme/homme (Efh) et Environnement. Ces derniers ont tenu leur première rencontre, ce jeudi 19 avril, au siège de l’association à Cotonou, après leur installation par le président du conseil d’administration, Emmanuel Gahou.

LIRE AUSSI:  Riposte contre les épidémies et autres pathologies: Le Bénin se dote d’un laboratoire P2 Mobile

Les questions de genre et de l’environnement constituent dans le secteur de la microfinance des enjeux pour l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés, communément appelée Consortium Alafia. Pour prendre en compte ces questions dans ses activités, l’association a mis en place dans les systèmes financiers décentralisés (Sfd), des points focaux qui ont été installés hier par le président du Conseil d’administration, Emmanuel Gahou. 

A l’occasion, le directeur général du projet Appui au développement à la professionnalisation et à l’assainissement de la microfinance au Bénin (Adapami), Maurille Couthon, s’est réjoui de l’installation des points focaux égalité femme/homme et environnement dans les Sfd. Pour lui, la prise en compte de ces questions dans le secteur de la microfinance est un enjeu très capital pour les institutions de micro finance. C’est d’ailleurs pour cela, explique-t-il, que le projet Adapami en a fait une priorité. Il ajoute qu’Adapami, c’est quatorze partenaires dont l’Association professionnelle des systèmes financiers décentralisés. Pour mieux articuler ces deux dimensions qui sont transversales, la meilleure manière pour Adapami, selon son directeur général, est d’accompagner le Consortium Alafia dans ses démarches.
Maurille Couthon a rassuré le président du Conseil d’administration de Consortium Alafia, son directeur exécutif de même que les Sfd, membres de l’association, au-delà de l’appui à apporter à l’ensemble des Sfd, de son accompagnement à améliorer la prise en compte des questions de genre et l’environnement dans le secteur de la microfinance. Il estime que c’est un défi au niveau des Sfd, un défi national et un défi au plan international dans la mesure où le Bénin a ratifié des conventions internationales dans ces domaines.

Rôle fondamental

En installant les points focaux Egalité femme/homme et Environnement, le président du conseil d’administration du Consortium Alafia, Emmanuel Gahou, a rappelé que le financement de son association par le projet Adapami sur les ressources des Affaires mondiales Canada, s’inscrit dans le cadre de l’appui à la professionnalisation et au développement du secteur de la microfinance au Bénin. Et au centre de cet appui, souligne-t-il, il y a la dimension genre qui a pour vocation de contribuer à la prise en compte de l’égalité des sexes au travers de l’amélioration de l’accès des femmes et des jeunes aux ressources, à la prise de décision, à la connaissance et à l’emploi.
Emmanuel Gahou souligne que sa présence à la cérémonie d’installation des points focaux dans les deux domaines témoigne de l’importance que son association accorde au partenariat avec Adapami dans le but d’une plus grande modernisation du secteur incluant ce qui a trait à la place faite aux femmes.
Quant aux points focaux, le président du Conseil d’administration du Consortium Alafia estime que leur rôle est très fondamental dans la réalisation des aspects de ces dimensions d’intervention de l’association, car ayant trait à l’égalité femmes et hommes puis à l’environnement. Ces points focaux portent cette responsabilité pour au moins trois années à venir et bien au-delà, justifie-t-il.
Après la cérémonie d’installation proprement dite, les points focaux dans le cadre de leur première rencontre, ont suivi quatre communications dont la modération a été assurée par le directeur exécutif de Consortium Alafia, Ignace Dovi. La première a porté sur la connaissance et le respect des droits humains des femmes et des filles et leur autonomisation intégrée. Pour ce qui est de la deuxième communication, elle est relative aux causes et conséquences des inégalités hommes/femmes et approches de solutions. La troisième concerne les principaux indicateurs Egalité femme/homme du Consortium Alafia et enfin la quatrième est axée sur la présentation des rôles et responsabilités des points focaux.

LIRE AUSSI:  Riposte contre les épidémies et autres pathologies: Le Bénin se dote d’un laboratoire P2 Mobile