Gestion des deniers publics : l’Uac pour une responsabilité financière accrue

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion des deniers publics : l’Uac pour une responsabilité financière accrue

Gestion des deniers publicsLe recteur de l’Uac, Félicien Avléssi (en costume) procédant à l’ouverture de la session de formation

Les responsables de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) sont à l’école de la bonne gestion des deniers publics depuis ce mercredi 4 mai, à Ouidah. C’est à la faveur d’un atelier qui dure deux jours.

LIRE AUSSI:  Tournée du ministre de l’Industrie et du Commerce: Serge Ahissou s’imprègne des difficultés de la Sitex et de la Cbt à Lokossa

Membres de l’équipe rectorale, responsables des unités de formation et de recherche et chefs services finances du rectorat de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) actualisent leurs connaissances sur la responsabilité financière. Une formation très importante, vu qu’ils sont impliqués dans le maniement des sous publics, a fait remarquer le recteur de l’Uac, Félicien Avléssi. « Vous connaissez la rigueur autour de la gestion des fonds publics et les conséquences dans le pays en cas de fautes. Ceux qui nous regardent de loin disent que nous sommes à des postes de responsabilités et que c’est nous qui bouffons tout mais ils oublient que nous sommes sur une pente. Il suffit de faire un faux pas, et c’est la chute libre. C’est pour éviter cela que nous nous sommes dit, dans l’immédiat, il faut que nous nous retrouvions ici pour que ceux qui viennent nous contrôler, nous introduisent les outils nécessaires pour que nous puissions bien gérer ces fonds sans aller bégayer devant la Criet», explique le recteur.
Ainsi, la session de formation vise, d’une part, à outiller les participants sur les modalités pratiques d’une gestion financière orthodoxe et, d’autre part, attirer leur attention sur leurs rôles et responsabilités en tant qu’acteurs de la chaîne des dépenses publiques. Le recteur de l’Uac ajouter que deux raisons fondent la pertinence de cette formation. La première, les équipes dirigeantes de plusieurs unités de formation ont été partiellement ou entièrement renouvelées. Et à cela s’ajoutent les réformes récentes introduites dans le paysage financier par différentes lois organiques relatives aux finances, à la Cour des comptes et aux entreprises publiques.
Au cours donc des deux jours de travaux conduits par le formateur Serge B. Batonon, docteur en finances publiques, les participants vont découvrir les principes généraux de la responsabilité financière, les sanctions prévues pour les fautes de gestion commises par les responsables des entités universitaires. Ils vont aussi revisiter les irrégularités constatées dans la gestion des entités universitaires et enfin les finalités de la reddition de comptes.
Félicien Avléssi espère qu’au terme de cette formation, les participants adopteront des pratiques irréprochables afin que l’Uac soit citée parmi les institutions de la République au sein desquelles la gestion financière ne souffre d’aucune irrégularité.

LIRE AUSSI:  Millennium Challenge Corporation : Le Conseil d’administration valide le premier programme de subventions régionales