Gestion des espaces frontaliers et échecs scolaires dans le Borgou: La mobilisation et la responsabilisation des élus communaux suscitées

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion des espaces frontaliers et échecs scolaires dans le Borgou: La mobilisation et la responsabilisation des élus communaux suscitées


Le Conseil départemental de concertation et de coordination du Borgou a tenu hier, mercredi 3 octobre à la préfecture de Parakou, sa deuxième session ordinaire au titre de l’année 2018. Outre le rôle des élus communaux et municipaux dans la gestion et la protection des espaces frontaliers, les résultats catastrophiques enregistrés au cours de l’année scolaire 2017-2018 dans le département ont également été passés en revue.

LIRE AUSSI:  Evaluation du projet « Pour des médias plus professionnels au Bénin »: Les acteurs partagent leurs expériences

Grande a été la mobilisation des membres du Conseil départemental (CDCC) de concertation et de coordination du Borgou hier, mercredi 3 octobre à la préfecture de Parakou, à l’occasion de leur deuxième session ordinaire au titre de 2018. En tant qu’élus communaux, municipaux et locaux, ils ont réfléchi sur diverses questions exigeant d’eux, une meilleure mobilisation et une plus grande responsabilisation.
« Le rôle des élus communaux, municipaux et locaux dans la gestion et la protection des espaces frontaliers », tel est le thème de la première communication qu’ils ont suivie. Il leur a permis de comprendre qu’un certain nombre de facteurs et d’aspects entrent en ligne de compte dans la gestion des espaces frontaliers. Selon le préfet Djibril Mama Cissé, il est évident que leur mission n’est pas aisée, mais grâce à une synergie d’actions entre eux, ils sauront la relever.
Au cours de la séance, le Centre de formation en administration locale (CeFAL) a également été présenté aux participants. C’est à travers sa mission, ainsi que les opportunités et les possibilités de formation qu’il offre dans le cadre du renforcement des capacités des élus qu’ils sont, et des agents des collectivités locales.
La troisième communication à laquelle les membres du CDCC ont eu droit, a permis de passer en revue les résultats scolaires de l’année 2017-2018 aux Cep, Bepc et Bac, dans le Borgou. A cette occasion, des propositions ont été envisagées pour de meilleurs rendements. Des résolutions ont été prises au nombre desquelles, la nécessité de créer l’émulation au niveau des apprenants, en récompensant les meilleurs des communes et du département aux différents examens. « Cela doit passer par des cérémonies de distinctions qui seront organisées de façon rotative », a indiqué le préfet. « Un certain nombre d’engagements a également été pris par l’ensemble des maires, puisqu’il y a des spécificités relatives à chacune de leur commune. Il reviendra à chaque maire et aux membres de son conseil communal de faire le diagnostic et de classer les problèmes par ordre de priorités assortis de propositions de solutions », a informé l’autorité préfectorale. Après l’analyse des propositions, a poursuivi Djibril Mama Cissé, une feuille de route sera arrêtée pour les actions conséquentes à mener.
Par ailleurs, le préfet a, par rapport aux réformes engagées par le gouvernement dans le secteur de la santé devant conduire à la fermeture des formations sanitaires opérant illégalement, sensibilisé les élus communaux et municipaux. Il leur a rappelé la nécessité qui s’impose à eux, de veiller à l’exécution de la mesure dans leur commune respective. Les maires ont aussi été instruits de poursuivre la sensibilisation des acteurs intervenant dans le secteur informel de la commercialisation des produits pétroliers. En attendant la mise en œuvre de la réforme annoncée dans ce secteur, ils ont été sollicités pour procéder à leur recensement.
La présente rencontre s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de l’article 19 de la loi 97-028 du 15 janvier 1999 portant organisation de l’administration territoriale de la République du Bénin et du décret N° 2001-411 du 15 octobre 2001 portant attribution et fonctionnement du Conseil départemental de concertation et de coordination.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Des nominations da ns plusieurs ministères