Gestion des finances publiques: Les acteurs s’imprègnent des réformes budgétaires

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion des finances publiques: Les acteurs s’imprègnent des réformes budgétaires


La loi n°2013-14 du 27 septembre 2013 portant loi organique relative aux lois de finances (Lolf) est au cœur d’un atelier de formation ouvert, ce lundi 10 août, à Bopa. Les cadres de l’Unité de gestion des réformes (Ugr) des finances publiques et les points locaux des structures de mise en œuvre s’outillent sur les modalités et les innovations en matière budgétaire.

LIRE AUSSI:  Congrès de la RB à Abomey: La renaissance sans les Soglo

Le passage d’un budget organisé selon le type de dépenses (budget de moyen) à un budget structuré selon les politiques publiques (budget de programme), est l’une des principales innovations introduites par la réforme des finances publiques. Émanant de la directive n° 06/2009/Cm/Uemoa du 26 juin 2009 portant loi de finances, elle est transposée au Bénin par la loi n°2013-14 du 27 septembre 2013 portant loi organique relative aux lois de finances (Lolf).

A la faveur d’un atelier de formation qui se déroule du 10 au 14 août à Bopa, les cadres de l’Unité de gestion des réformes (Ugr) des finances publiques et les points locaux des structures de mise en œuvre en matière de pilotage desdites réformes échangent sur les modalités de sa mise en œuvre, les normes en matière de comptabilité et de statistiques des finances publiques et autres principes de bonne gestion des fonds publics.
Cette formation se tient grâce à l’appui technique et financier du Programme d’appui à la gestion des investissements publics et à la gouvernance (Pacipg) et du ministère de l’Économie et des Finances. Selon Alban Bienvenu Bessan, coordonnateur de l’Ugr, elle vient à point nommé à l’orée de la généralisation de la double commande et du basculement vers le nouveau Système d’information de gestion des finances publiques (Sigfp).
En fait, l’exécution du budget 2020 se fait suivant l’approche programme qui se traduit par l’introduction des données d’exécution dans ce nouvel outil de gestion, simultanément avec la saisie sur l’ancien système : le Sigfip. Il est question de tester la robustesse du nouveau système avant son extension à l’ensemble des structures publiques dès janvier 2021. Pour ce faire, il paraît nécessaire de renforcer les compétences des acteurs, notamment sur la nouvelle organisation des unités budgétaires, les pratiques et les règles de gestion financière et comptable, indique Alban Bienvenu Bessan.

LIRE AUSSI:  Accès à l’énergie, soixante ans après: Le Bénin en passe d’obtenir les 240 Mw pour ses besoins

Outils

Sous la houlette du formateur Oscar Mètinhoué, les participants comprendront mieux les principales innovations introduites par la Lolf 2013 par rapport à la Lolf de 1986 et l’adaptation des principes budgétaires à la nouvelle gestion publique. Ils se familiariseront avec les outils tels que la budgétisation en Autorisation d’engagement et en Crédit de paiement (Ae/Cp), le Document de programmation pluriannuelle des dépenses (Dppd), le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep), le Projet annuel de performances (Pap), le Rapport annuel de performances (Rap).
A travers des cas pratiques, la formation les aidera à consolider leurs connaissances de l’expérience française de la Lolf et des institutions en charge de la mise en œuvre des réformes en France. Ils s’approprieront les enjeux et les pratiques des nouveaux outils de préparation, d’exécution et de contrôle budgétaire. Un guide méthodologique qui découlera de la formation devrait consolider ces acquis pour une mise en œuvre effective des réformes.
La session ouverte hier est la première d’une série programmée au profit des acteurs de la gestion des Finances Publiques, indique Alphonse Akpamoli, coordonnateur du Pagipg. A l’en croire, un vaste programme de renforcement des capacités est concocté à l’intention des cadres de l’Ugr, des contrôleurs budgétaires au niveau des institutions, du personnel de la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, etc.

LIRE AUSSI:  Réformes et innovations: Le nouveau visage de l’enseignement supérieur