Gestion des ressources forestières : Le 2e inventaire forestier national lancé

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion des ressources forestières : Le 2e inventaire forestier national lancé

Gestion des ressources forestières Le 2e inventaire forestier national lancéLes participants à la cérémonie de lancement des travaux

Le Bénin va disposer bientôt d’une base de données solide sur l’état des ressources forestières. Après l’opération de 2007, un nouvel inventaire national forestier a été lancé hier, jeudi 27 janvier 2022.

LIRE AUSSI:  Adaptation climatique en Afrique: La Bad annonce une mobilisation de 25 milliards de dollars Us

Le dispositif est en branle pour la deuxième édition de l’inventaire forestier national. Les travaux ont été lancés hier par le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Tonato, qui a dévoilé, à l’occasion, les attentes. « Nous avons besoin de connaître avec précision l’état des lieux pour adresser les manques, les dysfonctionnements, mais surtout planifier l’avenir. L’inventaire forestier national est un outil essentiel », a-t-il souligné. En effet, le recul du couvert forestier consécutif à la pression anthropique et autres menaces continuent de peser sur l’équilibre écologique du Bénin. En dépit des mesures mises en œuvre par le gouvernement pour la restauration des écosystèmes forestiers et le reboisement intensif, le défaut d’indicateurs précis est à déplorer. Le premier inventaire forestier national remonte à 2007. Dix ans après, les données ne sont plus théoriquement valides. Pendant ce temps, les besoins en termes d’informations précises et actualisées sur les ressources forestières se font remarquer pour affiner les politiques d’intervention.
L’opération soigneusement préparée, va mobiliser une soixantaine de cadres de la Direction des Eaux, Forêts et Chasse (Dgefc) et une équipe d’experts de diverses compétences. « La démarche méthodologique est fondée sur le renforcement de capacités de l’administration forestière. Nous attendons des données fiables pour connaître, entre autres, la densité des ligneux de nos formations forestières, la représentativité de chaque type de formation, le potentiel au niveau des départements, des communes, et le potentiel des forêts classées », a expliqué, le conservateur principal Rémi Hèfoumè, directeur général des Eaux, Forêts et Chasse. Ainsi, dit-il, l’équipe de la direction sera suffisamment impliquée, de manière à pouvoir servir de point d’appui pour les expériences à venir.
Cet inventaire, un outil d’aide à la décision, servira non seulement à l’administration forestière, mais aussi à toutes les parties prenantes impliquées dans la gestion des ressources naturelles. Cette opération essentielle pour la bonne gestion et la planification des ressources est appuyée par l’Union européenne. « Nous élevons aujourd’hui un nouveau jalon de notre coopération. L’inventaire forestier national est un point focal d’informations sur les forêts et les ressources forestières du pays. Et le fait qu’il soit basé sur des données et des statistiques actualisées, cohérentes et fiables est fondamental pour l’élaboration des politiques nationales qui à leur tour conduisent à la planification efficace des ressources forestières», a indiqué Ruben Alba Aguilera, chef Coopération de la Délégation de l’Union européenne. De son côté, le ministre José Tonato a appelé les acteurs à la rigueur et au professionnalisme nécessaires pour que « sur les 10 ans devant nous, nous puissions être confortables dans la gestion durable de nos ressources forestières ».

LIRE AUSSI:  Foire des produits agricoles biologiques : mettre en valeur l’agriculture durable