Gestion des ressources humaines dans les préfectures: L’harmonisation des pratiques administratives préoccupe

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion des ressources humaines dans les préfectures: L’harmonisation des pratiques administratives préoccupe

Management participatif dans les préfectures

Des responsables en charge des personnels des préfectures et du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale prennent part, depuis hier mercredi 29 septembre à Bohicon, à la première Conférence des gestionnaires des ressources humaines au titre de l’année 2021.

LIRE AUSSI:  Pose de première pierre à Idigny:Boni Yayi lance les travaux de la route Kétou-Savè

Initiée par la direction de l’Administration et des Finances (Daf) du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, cette conférence réunit les secrétaires généraux de départements ainsi que les responsables des ressources humaines des préfectures sur les questions relatives à la gestion du personnel. Elle s’est instituée, dans le temps, en un creuset indispensable pour le partage d’expériences et l’harmonisation des pratiques dans la gestion des ressources humaines entre le niveau central et les préfectures.
A l’ouverture des travaux, Charaf Dine Gado, directeur de l’Administration et des Finances, précise que l’objectif visé par ce creuset s’inscrit en droite ligne avec la dynamique impulsée par le gouvernement qui requiert, entre autres, l’adaptation des pratiques administratives aux exigences du progrès et de la modernisation. C’est dire que l’approche de la conférence s’inscrit dans le cadre d’un management participatif.
Emile Gnonlonfoun, directeur de cabinet du ministère de la Décentralisation, reconnait qu’à travers l’implication des acteurs directement concernés, le dialogue et les interactions de groupe, les décisions prises sont assurées d’une mise en œuvre dont la compréhension est partagée par l’ensemble des parties prenantes. Cette approche garantit, à terme, l’autonomisation et la responsabilisation dans la perspective d’une certaine efficacité dans l’action.
La tenue des sessions semestrielles de la Conférence des gestionnaires des ressources humaines (Cgrh) a permis, selon Emile Gnonlonfoun, des avancées significatives dont l’amélioration de l’adéquation profil-poste dans les directions et les préfectures, l’utilisation des outils modernes de gestion des ressources humaines tels que les cadres organiques, le plan de formation et le plan de recrutement, et la mise à jour des actes de carrière des agents de l’Etat. Toutes choses ayant permis d’atteindre l’objectif fixé à la 18e édition de ladite conférence tenue à Kandi en juillet 2020.
Toutefois, des défis subsistent dont l’un des plus actuels est la mise à disposition des agents de l’Etat élus dans nos communes, qui constitue le thème principal de la présente session. Un thème aux implications à la fois juridiques et administratives qui cristallisera l’attention des participants au cours des travaux.
Au cours des deux jours d’échanges, il sera essentiellement question de la situation administrative des agents de l’Etat élus au sein des conseils communaux et municipaux. Pour corriger significativement les dysfonctionnements relevés, des pistes de solutions seront explorées et dont l’approfondissement fera l’objet de recommandations. Les travaux prennent fin ce jeudi après-midi.

LIRE AUSSI:  réflexions:Construire une communauté de destin, créer ensemble un meilleur avenir