Gestion intégrée des ressources en eau du Bassin du Mono: Les membres du comité s’imprègnent des outils

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion intégrée des ressources en eau du Bassin du Mono: Les membres du comité s’imprègnent des outils

Basin du mono

Sur les notions de Gestion intégrée des ressources en eau (Gire) ainsi que leurs rôles et responsabilités dans le processus d’élaboration du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage), ont été entretenus les 4, 5 et 6 août à Azovè, les membres du comité béninois du Bassin du Mono grâce à l’appui financier de la Coopération allemande (Giz-Bénin). Le préfet Christophe Mègbédji a donné le top des travaux en sa qualité de président du Comité constitué du 25 membres.

LIRE AUSSI:  Mariage d’enfants au Bénin: Un phénomène à proscrire à tout prix

Outiller les deux Comités togolais et béninois en charge de la défense des intérêts du Bassin du Mono afin de les amener à jouer convenablement les rôles attendus d’eux. C’est le but poursuivi à travers une série de formations qu’organise la direction exécutive de l’Autorité du bassin. Ainsi, à la suite de la session tenue les 23, 24 et 25 juin derniers au Togo, le comité béninois bénéficie, à son tour, d’un atelier dont les travaux se sont tenus à Azovè, dans la commune d’Aplahoué.
Durant trois jours, les 25 membres du comité béninois du Bassin du Mono ainsi que d’autres acteurs ont vu leurs capacités renforcées pour une intervention pertinente notamment dans l’avènement du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux du bassin. Toutes choses qui concourent à la mise en œuvre de l’approche de Gestion intégrée des ressources en eau (Gire) retenue par le Bénin et le Togo, deux pays ayant en partage les eaux du Bassin du Mono.
Les enseignements vont permettre aux participants de se familiariser avec le concept puis le principe et l’opérationnalisation de la Gire suivis des notions sur sa mise en œuvre au niveau local. Ensuite, l’attention sera portée sur les dispositions juridiques et un exercice relatif à la préparation et au jeu de rôle sur un conflit simulé autour de la ressource en eau. La contribution attendue des comités nationaux de bassin dans le processus d’élaboration du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) ne sera pas occultée, détaille Nicolas Dadja Gnakpaou, directeur exécutif de l’Autorité de Bassin du Mono. En amont de ces travaux, il est prévu la restitution des résultats de l’état des lieux du bassin.
Se félicitant de l’effectivité de cet atelier dont il a lancé les travaux, le président du Comité béninois du Bassin du Mono, Christophe Mègbédji, estime que face aux problèmes pressants liés à la dégradation des ressources en eau et aux sources connexes du Bassin du Mono, il était impérieux de travailler à l’opérationnalisation du comité en charge de sa gestion, instance qui favorise la concertation et l’adhésion des acteurs aux initiatives et décisions de gestion. Pour lui, la condition de base de cette opérationnalisation se trouve dans le renforcement des capacités des membres du comité sur la maîtrise de la Gire et la compréhension de leurs rôles et responsabilités dans tout le processus de gestion et la mise en place ou l’exécution du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) en particulier. En cela, soutient-il, le présent atelier est non seulement une opportunité d’échanges entre acteurs.
Le directeur général de l’Eau et le représentant du maire d’Aplahoué ont, à tour de rôle, salué les efforts en matière de renforcement de capacités. Leurs mots de gratitude sont allés à la direction exécutive de l’Autorité du Bassin du Mono et à son partenaire financier, la Giz. Ces derniers ont été encouragés à poursuivre sur cet élan.

LIRE AUSSI:  Faux frais d’inscription au Cep 2022 : 33,8 millions FCfa déjà récupérés dans l’Atlantique (16 directeurs/directrices sanctionnés)