Gestion intégrée des risques d’inondation: Le genre impliqué dans le système d’alerte précoce

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion intégrée des risques d’inondation: Le genre impliqué dans le système d’alerte précoce


L’implication du genre dans le système d’alerte précoce est un vœu du consortium composé de l’Organisation météorologique mondiale (Omm), l’Autorité du bassin de la volta et le Global water partnership en Afrique de l’Ouest (Gwp-Ao) qui a outillé les acteurs communaux de l’Atacora-Donga sur la gestion intégrée des risques d’inondation.

LIRE AUSSI:  Promo Mtn Mobile money 2019: Les deux gagnants des villas ont reçu leurs clés

En matière d’élaboration des plans de gestion intégrée des risques d’inondation, les acteurs communaux de l’Atacora-Donga ont été entretenus sur la nécessité d’impliquer le genre dans le système d’alerte précoce, notamment dans les différentes étapes. Une formation organisée à Natitingou sur le thème « Intégration du genre dans le système d’alerte précoce de bout en bout pour la prévision des crues et la gestion intégrée des risques d’inondation dans le bassin de la volta » a renforcé le niveau de connaissance des participants venus des organisations de femmes.
Initiée par le Fonds d’adaptation, cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Intégrer la gestion des inondations et de la sécheresse et de l’alerte précoce pour l’adaptation au changement climatique dans le bassin de la Volta ». Outre le renforcement des capacités des acteurs de la portion nationale du bassin de la Volta, sur l’intégration du genre dans le système d’alerte précoce (Sap), elle concerne aussi la prévention des crues et la gestion intégrée des risques d’inondation (Giri).
Il est en effet souhaité la prise en conseil des ministres d’un décret pour la mise en place du cadre national des services climatiques du Bénin, pour doter chaque bassin hydrographique du Bénin d’un plan de gestion intégrée des risques d’inondation et d’un système d’alerte précoce de bout en bout de prévention des crues prenant en compte les préoccupations liées au genre. Les acteurs ont plaidé pour le renforcement du niveau de considération du genre dans les critères de validation et d’approbation des budgets des communes par l’autorité préfectorale. Pour ce qui est des communes, il est question de dynamiser les plateformes de réduction des risques de catastrophes et de mettre en place de nouvelles plateformes puis de rehausser le profil des préoccupations liées au genre ainsi que la prévention et la gestion des risques d’inondation dans les processus d’élaboration, d’actualisation et de mise en œuvre des plans de développement communaux. Les partenaires techniques et financiers sont appelés à soutenir et à accompagner la mise en œuvre des feuilles de route post-atelier et d’accroître des ressources pour le financement des initiatives genre.

LIRE AUSSI:  Inondation à Mahuklo à Pahou: Les populations appellent à l’aide