Gestion moderne de la filière anacarde au Bénin: Des kits d’animation et de collecte de données remis à l’ATDA 4

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gestion moderne de la filière anacarde au Bénin: Des kits d’animation et de collecte de données remis à l’ATDA 4


Le directeur pays de TechnoServe remettant les kits au ministre

Au nombre de 32, des conseillers du pôle 4 de l’Agence territoriale de développement agricole (ATDA 4) ont été, après avoir été formés, équipés de kits modernes de collecte et de traitement de données, hier mardi 2 octobre à Parakou. Grâce à cet appui de BeninCajù au ministère en charge de l’Agriculture, ils ont l’occasion de mieux communiquer, d’assurer un meilleur accompagnement et un bon suivi des acteurs des différents maillons de la filière anacarde à la base.

LIRE AUSSI:  Médiation pour le dégel de la crise sociale: Le médiateur de la République rencontre des ministres du gouvernement

Pour une gestion moderne des données de terrain et une approche innovante dans la formation des producteurs de cajou, 32 kits au total ont été distribués hier, mardi 2 octobre à Parakou, à 32 conseillers de l’ATDA 4. Chacun de ces kits est composé d’un téléphone, de vidéo projecteur et d’un haut-parleur. Le choix de ces différents matériels tient compte du fait que les formations se dérouleront en zones rurales. Il s’inscrit aussi dans une vision d’élargissement des groupes cibles à un plus grand nombre de femmes afin de renforcer la dynamique au sein des différentes catégories d’acteurs de la filière. 

Procédant à la remise de ces kits, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Gaston Dossouhoui, a indiqué qu’ils permettront de collecter les données sur le terrain. Au cours des formations, a-t-il poursuivi, ils offriront l’opportunité de partager simultanément des expériences réussies par d’autres pays à travers des vidéos. «Réjouissons-nous tout simplement de prendre le train de la ‘’Rupture’’ qui brise les vieilles habitudes, pour adopter les innovations technologiques», a lancé le ministre. « A l’heure du numérique, il est difficile de continuer à faire le travail de façon archaïque », a-t-il insisté. Par rapport à l’importance que la filière ne cesse de connaître et pour une bonne prise de décisions, soutient-il, il est désormais nécessaire d’innover dans les transferts de technologies, la collecte et la gestion de l’information. Non seulement, ces équipements faciliteront la tâche aux conseillers, mais ils contribueront aussi à faire partager les nouveaux acquis technologiques et socio-organisationnels pour améliorer les revenus des producteurs.
Le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, est persuadé que ces équipements contribueront à l’amélioration des capacités d’intervention des conseillers communaux chargés de la filière, en vue d’un meilleur accompagnement de ses acteurs. Un avis que partage également le directeur général de l’ATDA 4, Kassim Issiaka. « C’est pour la troisième fois au cours de cette année que TechnoServe s’engage à accompagner de façon concrète l’émergence du pôle de développement agricole du Borgou Sud-Donga-Collines N°4 », fera-t-il remarquer.
Par la voix de son directeur pays, James Obarowski, TechnoServe, à travers le projet BeninCajù a réaffirmé sa disponibilité à apporter sa contribution pour l’atteinte des objectifs assignés à cette filière par le Programme d’actions du gouvernement. Avant lui, le directeur résident de CRS, Gallagher Seaw, a expliqué que ces kits susciteront de nouvelles pratiques.
A terme, il s’agit de créer des valeurs ajoutées à la productivité et à la qualité des noix et des pommes d’anacarde. C’est pour un développement inclusif et durable de la filière.

LIRE AUSSI:  Jubilé des 150 ans d’évangélisation et 75 ans de dédicace : L’apothéose à la cathédrale Notre-Dame de Porto-Novo