Gouvernance du Millennium Challenge Acccount (Mca-Bénin II): Les mises en garde de l’ambassadeur des Etats-Unis

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gouvernance du Millennium Challenge Acccount (Mca-Bénin II): Les mises en garde de l’ambassadeur des Etats-Unis


Employés, partenaires et acteurs-clés du Millennium Challenge Account (Mca-Bénin II) tiennent, depuis ce mardi 26 septembre, un atelier sur la lutte contre la fraude et la corruption. L’ambassadeur des Etats-Unis au Bénin a saisi l’occasion pour rappeler quelques principes de droit qui gouvernent la conduite des projets sous financement américain.

« Le Gouvernement du Bénin sera tenu de rembourser au Millennium Challenge Corporation (Mcc) tous les fonds perdus du fait de la fraude et de la corruption ». C’est une menace à peine voilée que Lucy Tamlyn, ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin a lancée, ce mardi 26 septembre, aux employés, partenaires et acteurs clés de la mise en œuvre du deuxième compact du Millennium Challenge Account (Mca-Bénin II).
A la faveur d’un atelier de formation sur la lutte contre la fraude et la corruption, elle a rappelé que les principes du droit américain qui régissent sa propre conduite et celle de tous les employés de la mission diplomatique s’appliquent à tous les employés de Mca-Bénin II et à leurs partenaires. « En tant qu’employé du Gouvernement fédéral, je suis assujettie à une obligation essentielle de service public qui stipule que tous les employés doivent signaler les gaspillages, la fraude, les abus et la corruption aux autorités compétentes. Ces mêmes principes exhortent les employés à dénoncer la corruption, même s’ils n’ont que des soupçons », soutient-elle. La diplomate américaine souligne que les employés qui rapportent des cas de malversation sont protégés contre toute forme de représailles par leur employeur, que les faits de corruption soient avérés ou non. Du coup, elle milite pour une gouvernance irréprochable du compact, consciente des dégâts que cause le phénomène sur le développement du continent africain.
Lucy Tamlyn informe que la corruption entraîne non seulement des pertes évaluées à plusieurs milliards de dollars en deniers publics dilapidés ou volés, mais décourage l’investissement de capitaux sur le continent africain. Elle empêche, poursuit-elle, la mise en place des services sociaux de base pour améliorer le sort des milliers de familles et de collectivités.
Une étude de l’Union africaine estime que la corruption coûte 150 milliards de dollars chaque année au continent africain. « Nous devons nous assurer que chaque dollar du compact est utilisé pour offrir des avantages réels aux habitants du Bénin », conclut la diplomate américaine?