Gouvernance locale à Parakou: Entrée en fonction d’Aboubakar Yaya

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gouvernance locale à Parakou: Entrée en fonction d’Aboubakar Yaya


Après l’installation du conseil municipal de Parakou, puis la désignation des membres de l’exécutif local de la ville par le parti Fcbe qui a réuni la majorité absolue avec 17 conseillers sur les 33, l’heure était à la passation de charges entre le maire sortant, Charles Toko, et celui entrant, Aboubakar Yaya, hier mardi 9 juin. La nouvelle équipe municipale pour le compte de la quatrième mandature de la décentralisation est entrée en fonction. C’est au cours d’une cérémonie fort simple mais empreinte de solennité.
Dans son intervention, le maire sortant est revenu sur l’état des lieux, à sa prise de service en octobre 2016. Charles Toko n’a pas occulté les prouesses et les résultats obtenus à partir des réformes qu’il a engagées, ainsi que les chantiers ouverts sous sa direction et qui restent à achever pour améliorer les conditions de travail et de vie des populations.
Le maire entrant, Aboubakar Yaya, tout en inscrivant ses actions dans la continuité de ce qui a été entrepris par son prédécesseur, a indiqué qu’il sera le maire de tout le monde. Son conseil municipal, bien qu’issu de trois grands courants politiques, a-t-il également rassuré, ne sera pas l’otage des intrigues. « Pour le peu que nous connaissons, en ce moment, des enjeux et des défis de cette mairie, l’heure n’est plus aux longs discours », a-t-il fait observer. « L’équipe qui est aujourd’hui autour de nous est ouverte. Nous avons beaucoup à apprendre. Mais vous pouvez être certains de la compétence et du dévouement de ceux qui vont dorénavant vous servir », a poursuivi Aboubakar Yaya.

LIRE AUSSI:  Bénin/Covid-19 : Le vaccin Astra Zeneca à nouveau disponible

Des engagements

Par cette élection, nous avons levé un espoir, un espoir de changement. Et cet espoir, plus que tout, nous donne une grande responsabilité. Ce qui nous permet de prendre des engagements », a-t-il laissé entendre.
Le développement à la base, l’embellissement de la ville, la solidarité, la sécurité et le vivre ensemble.Tels seront ses domaines prioritaires au cours des six prochaines années. L’objectif visé, a insisté le nouveau maire, c’est le rayonnement de la municipalité. Aussi, annonce-t-il l’assainissement des finances de la municipalité, ainsi que la gestion rationnelle de ses ressources. Pour ce faire, il entend commanditer un audit de la gestion antérieure de la municipalité de 2008 jusqu’à 2020.
Représentant le préfet du Borgou, le secrétaire général de la préfecture, Bio Bayé, a invité les membres du nouveau conseil municipal de Parakou à faire preuve de cohésion dans leurs engagements. La secrétaire générale du syndicat des agents de la mairie, Maryse Agoua, a d’abord félicité le maire sortant pour les efforts qu’il a consentis pour satisfaire les revendications du personnel. Le paiement des arriérés de cotisations à la Cnss, la prise en compte des questions liées à la santé et à la sécurité au travail du personnel et la numérisation en cours de l’état civil sont, a-t-elle indiqué, autant de réalisations à l’actif de Charles Toko.
Par ailleurs, la même cérémonie a également eu lieu hier, mardi 9 juin, à Malanville avec l’ancien maire, Inoussa Dandakoè qui a passé le témoin à Guidami Gado. Il en est de même à Tchaourou où Bio Sounon Bouko a officiellement cédé son fauteuil à Dominique Jonathan Awo, à Pèrèrè avec Alassane Abdoulaye à qui Mariétou Tamba a cédé le gouvernail. Déjà, le lundi 8 juin dernier à Kalalé, c’est Kadidjatou Demmon Djegga qui a cédé sa place à son successeur Tidjani Chabi Bani.