Gouvernance locale: N’Dali tient son Schéma directeur d’aménagement communal

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Gouvernance locale: N’Dali tient son Schéma directeur d’aménagement communal

Seance de travail

Le document de planification de la commune de N’Dali était, mardi 17 août dernier, à la salle de délibération de la mairie, au centre d’une séance de vulgarisation. Décliné en plusieurs orientations de développement, il a été élaboré avec l’appui technique et financier de la Coopération suisse, à travers l’Association pour le développement des communes du Borgou (Adécob).

LIRE AUSSI:  Disponibilité de l’énergie électrique: Le Bénin en marche vers l’autonomisation


N’Dali, comme nombre de ses homologues, dispose de son Schéma directeur d’aménagement communal (Sdac). C’est à la salle de délibération de la mairie que la vulgarisation de ce document de planification a eu lieu, mardi 17 août.
Selon cet outil, a fait observer le collaborateur du chef service planification et développement local de la mairie de N’Dali, John Badet, la ville nourrit la vision d’être une commune unie, bien aménagée, humanisée et bien gérée, puis à économie compétitive où la sécurité, le bien-être social et la gestion durable de l’environnement sont assurés et les atouts touristiques valorisés d’ici 2034. Cette ambition est déclinée en cinq orientations de développement. « Il ne suffit pas d’avoir une vision, mais il faut des stratégies et des orientations à court et à long termes pour l’atteindre», soutient-il.
La première des orientations est relative à l’aménagement durable des milieux et des agglomérations urbaines de la commune. Quant à la deuxième, elle porte sur l’amélioration des systèmes de production dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage. La troisième a trait à la poursuite de la construction, la réfection et la répartition équitable des infrastructures sociocommunautaires dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la promotion sociale, de la sécurité, des sports et loisirs, du tourisme et des équipements marchands. En quatrième position, il y a la gestion et la protection durables des ressources naturelles. Vient enfin le renforcement des échanges commerciaux avec l’ouverture de la commune aux territoires voisins.

LIRE AUSSI:  Robert Wimbo Kassa, maire de Matéri: « Notre autonomisation dépend de la mobilisation des ressources propres »