Happy chinese new year 2015:Un carnaval géant organisé à Cotonou

Par Eric TCHOGBO,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Happy chinese new year 2015:Un carnaval géant organisé à Cotonou


Dans le cadre des manifestations marquant la célébration de la 6e édition du festival «Happy chinese new year» 2015 au Bénin, le Centre culturel chinois a organisé un grand carnaval sur l’esplanade du stade de l’Amitié de Kouhounou, samedi 21 février dernier à Cotonou. L’objectif de l’organisation de ce carnaval est de développerl’échange culturel.

LIRE AUSSI:  Black Panther: Hommage aux amazones du Dahomey ! Et plus encore…

Le directeur du Centre culturel chinois, Guangming Baï, estime que le festival du nouvel an chinois constitue une activité d’envergure et de célébration de la culture traditionnelle chinoise. Il est aussi, selon lui, une occasion de brassage culturel entre la Chine et le Bénin. La coopération culturelle sino-béninoise, poursuit-il, est un maillon très important de la coopération entre les deux pays. Le nouvel an chinois qui a commencé depuis le 19 février dernier est l’année du mouton. Selon la tradition chinoise, explique-t-il, le mouton symbolise la chance, la paix, la tranquillité, la piété et la force vitale. Tant de qualités à
promouvoir entre les hommes comme entre les nations et les peuples du monde au cours de l’année nouvelle. «La culture de la paix en
nous-mêmes et dans le monde devra être une priorité pour tous pendant cette année», a-t-il conseillé.

Le ministre de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Safiou Idrissou Affo qui représentait le gouvernement a exprimé toute la joie qui l’anime et tout l’intérêt que ce carnaval accorde à l’épanouissement de la jeunesse béninoise. C’est pourquoi, précise-t-il, depuis 6 ans, cette
fête est célébrée au Bénin.
L’objectif de cette célébration au Bénin, explique Safiou Idrissou Affo, est de développer l’échange culturel entre le peuple béninois et celui de la Chine, de réexaminer les actions à
mener dans le cadre de son renforcement et permettre aux populations de vivre des moments de réjouissance. Elle doit aussi permettre à tous les acteurs culturels d’identifier les stratégies nouvelles susceptibles de favoriser une meilleure promotion de la culture
chinoise.
Au-delà des manifestations festives, ajoute le ministre en charge de la Jeunesse, la célébration de cette 6e édition doit pouvoir être
pour tous les Béninois, une nouvelle occasion pour faire au niveau des services culturels, le bilan de l’incitation des jeunes dans les
programmes et projets des secteurs de la culture et loisirs.

LIRE AUSSI:  Douze mois à la tête du Tourisme, de la Culture et des Arts: Jean-Michel Abimbola, un management centré sur les résultats