Hommage au magistrat Maxime Tchédji: La compagnie judiciaire exprime sa solidarité à la famille éplorée

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Hommage au magistrat Maxime Tchédji: La compagnie judiciaire exprime sa solidarité à la famille éplorée


Décédé le 24 octobre 2019 à 77 ans, l’ancien président de la Chambre judiciaire de la Cour suprême Maxime Tchédji a reçu ce vendredi 6 décembre, les hommages de toute la compagnie judiciaire. C’est lors d’une cérémonie corps présent, qui s’est déroulée au siège annexe de la Cour suprême à Cotonou.

 

Légende : La dépouille de l’illustre magistrat Maxime Tchédji a reçu les hommes de tout le corps judiciaire

« A ton épouse, tes enfants, tes proches qui te pleurent, nous voulons dire toute la tristesse de toute la compagnie judiciaire. Votre douleur est aussi la nôtre… Plaise au Très haut, dans son infinie bonté, d’accueillir à bras ouverts notre cher président et de l’entourer de sa lumière. Cher président Tchédji, va, va et repose en paix ». Ce sont les mots du président de la Chambre administrative de la Cour suprême à l’endroit de l’illustre disparu et de la famille éplorée… Présent à la cérémonie d’hommage, le bâtonnier de l’Ordre national des avocats Yvon Détchénou a rappelé toute la prestance du magistrat Tchédji, ses qualités et la ponctualité avec laquelle le disparu démarrait ses audiences. « Les avocats m’ont laissé entendre de lui qu’il était quelqu’un de très affable, d’honnête et de travailleur. Et lorsque les avocats disent de lui qu’il était ainsi, c’est qu’il faut le porter au pinacle », a souligné Me Yvon Détchénou. Il rapporte en effet, que le président Tchédji n’avait de cesse de dire que son travail est un service qu’il rend avec beaucoup de respect. C’est en cela que le bâtonnier trouve opportun de valoriser la mémoire de ces grands noms qui ont travaillé avec abnégation, qui ont marqué l’histoire de la justice. « Ne serait-ce qu’en baptisant des salles de leurs noms ou en faisant une compilation de leurs décisions… Faisons en sorte que l’histoire retienne ces grands hommes », a-t-il plaidé.

LIRE AUSSI:  Préservation de la paix au cours de la présidentielle:Aurélie Adam Soulé compte sur les femmes de Nikki

Père de 7 enfants dont une fille, l’ancien magistrat au Tribunal de première instance de Porto-Novo, ancien président du Tribunal de première instance de Cotonou et ancien président de la Chambre judiciaire de la Cour suprême, Maxime Tchédji s’est éteint mais laisse un souvenir mémorable. Ses anciens collègues dont le médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun, l’ancien président de la Cour suprême Abraham Zinzindohoué, les présidents de chambres et magistrats, les conseillers et avocats généraux de la Cour suprême, les magistrats honoraires ou à la retraite, les magistrats des juridictions de fond, les membres du cabinet du président de la Cour suprême, le personnel de la Cour suprême, tous… ont tenu à rendre un dernier hommage à l’illustre disparu.

 

Décédé le 24 octobre 2019 à 77 ans, l’ancien président de la Chambre judiciaire de la Cour suprême Maxime Tchédji a reçu ce vendredi 6 décembre, les hommages de toute la compagnie judiciaire. C’est lors d’une cérémonie corps présent, qui s’est déroulée au siège annexe de la Cour suprême à Cotonou.

 

Légende : La dépouille de l’illustre magistrat Maxime Tchédji a reçu les hommes de tout le corps judiciaire

« A ton épouse, tes enfants, tes proches qui te pleurent, nous voulons dire toute la tristesse de toute la compagnie judiciaire. Votre douleur est aussi la nôtre… Plaise au Très haut, dans son infinie bonté, d’accueillir à bras ouverts notre cher président et de l’entourer de sa lumière. Cher président Tchédji, va, va et repose en paix ». Ce sont les mots du président de la Chambre administrative de la Cour suprême à l’endroit de l’illustre disparu et de la famille éplorée… Présent à la cérémonie d’hommage, le bâtonnier de l’Ordre national des avocats Yvon Détchénou a rappelé toute la prestance du magistrat Tchédji, ses qualités et la ponctualité avec laquelle le disparu démarrait ses audiences. « Les avocats m’ont laissé entendre de lui qu’il était quelqu’un de très affable, d’honnête et de travailleur. Et lorsque les avocats disent de lui qu’il était ainsi, c’est qu’il faut le porter au pinacle », a souligné Me Yvon Détchénou. Il rapporte en effet, que le président Tchédji n’avait de cesse de dire que son travail est un service qu’il rend avec beaucoup de respect. C’est en cela que le bâtonnier trouve opportun de valoriser la mémoire de ces grands noms qui ont travaillé avec abnégation, qui ont marqué l’histoire de la justice. « Ne serait-ce qu’en baptisant des salles de leurs noms ou en faisant une compilation de leurs décisions… Faisons en sorte que l’histoire retienne ces grands hommes », a-t-il plaidé.

LIRE AUSSI:  Technique de rédaction administrative: Des agents contractuels du MENC outillés

Père de 7 enfants dont une fille, l’ancien magistrat au Tribunal de première instance de Porto-Novo, ancien président du Tribunal de première instance de Cotonou et ancien président de la Chambre judiciaire de la Cour suprême, Maxime Tchédji s’est éteint mais laisse un souvenir mémorable. Ses anciens collègues dont le médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun, l’ancien président de la Cour suprême Abraham Zinzindohoué, les présidents de chambres et magistrats, les conseillers et avocats généraux de la Cour suprême, les magistrats honoraires ou à la retraite, les magistrats des juridictions de fond, les membres du cabinet du président de la Cour suprême, le personnel de la Cour suprême, tous… ont tenu à rendre un dernier hommage à l’illustre disparu.