Hommages à Rosine Soglo : Bal des personnalités à Vidolé

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Hommages à Rosine Soglo : Bal des personnalités à Vidolé

Hommages à Rosine SogloRosine Soglo, celle qui a marqué la vie politique de son pays le Bénin

Habituellement réservé à des réunions ou à des manifestations, le siège de Vidolé accueille les derniers hommages à Rosine Soglo. Plusieurs personnalités ont fait, ce mercredi 8 septembre, leurs adieux à l’ancienne députée, à travers la signature du livre de condoléances ouvert.

LIRE AUSSI:  Criet/ Pour atteinte à la sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux: Joël Aïvo et trois co-prévenus écroués à Cotonou

Des bouquets de fleurs, quelques bougies allumées, et un livre posé au pied d’une image de Rosine Soglo. A Vidolé, dans une salle remplie d’émotions, les personnalités défilent et se vident dans le livre de condoléances. Décédée dimanche 25 juillet 2021 dans sa 87e année à Cotonou, l’ancienne députée à l’Assemblée nationale, présidente fondatrice de la Renaissance du Bénin (Rb) sera inhumée le 11 septembre prochain. Mais avant, le temps est à la signature du livre de condoléances. Au nombre des personnes ayant effectué le déplacement, les professeurs Dénis Amoussou-Yeye,
Aziadomè Kogblévi. Aussi, l’ancienne ministre de l’Eau Christine A. Gbédji, sa cousine Françoise Bada et une délégation des femmes du marché Dantokpa notamment des vendeuses de pagnes et de bijoux étaient présentes à Vidolé. « Nos caractères impulsifs nous ont rapprochés et nous avions pu faire de grandes choses ensemble. Nous sommes fières de la vie que tu as menée ici-bas. Tu as laissé de très bons exemples. Nous tes amis et fans que tu as laissés, respecterons ta mémoire et t’emboiterons le pas. Sois l’ange gardien du veuf Dieudonné Soglo, Léhady, Ganiou et tes petits-enfants… », a écrit Christine A. Gbédji.

Hommages à Rosine Soglo

Tous autant qu’ils sont, ils ont tenu à rendre hommage à celle qui aura marqué la vie politique de son pays

Mathilde, Julienne et Elisabeth à la tête de la délégation des femmes du marché Dantokpa revendiquent leur appartenance à la famille et ont aussi formulé les vœux d’un repos éternel à l’âme de la défunte. Quant au professeur Aziadomè Kogblévi, l’émotion était à fleur de peau. « J’ai failli tomber en syncope. Je sens la présence de Maman. Elle est là. Quand j’ai vu les chaises dans cette salle, je me suis souvenu des réunions… ». Accomplir ce devoir à l’endroit de Rosine Soglo n’est visiblement pas un exercice aisé pour ses proches. « Vous êtes droite, juste, rigoureuse, généreuse. Votre force de travail dépasse de loin celle de nous qui étions vos jeunes frères. Vous avez su au moment où il fallait mettre devant les Béninois un grand miroir pour qu’ils se rendent compte de ce qu’ils sont en créant le parti Rb. J’ai une infinie estime pour vous parce que vous ressemblez à la fois à mon père et à ma mère. Vous êtes partie mais vous serez toujours là pour les Béninois et le Bénin…», a laissé en hommage à Rosine Soglo, le professeur Aziadomè Kogblévi. Pour Françoise Bada, cousine de la défunte, Rosine Soglo a tiré sa force de caractère de son oncle Bada. Et avec son éducation en Europe, elle y a ajouté les principes du Blanc communément appelé Yovo. « Tu resteras gravée à jamais dans l’histoire du Bénin et dans celle de nous autres femmes qui t’avons admirée de ton vivant», a insisté Christine A. Gbédji. Le livre attend de recueillir de nombreuses autres émotions et témoignages, avant de se refermer pour laisser place au dernier voyage de Rosine Soglo.

LIRE AUSSI:  Cour suprême: La crise à la FBF au menu des entretiens