Imminence de la rentrée scolaire 2021-2022: Les vendeurs de fournitures attendent toujours les acheteurs

Par LANATION,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Imminence de la rentrée scolaire 2021-2022: Les vendeurs de fournitures attendent toujours les acheteurs

Vente de fournitures scolaires

A Natitingou, les stands de vente de fournitures scolaires connaissent peu d’affluence. Pour cette année scolaire qui commence lundi 20 septembre prochain, les parents ne sortent pas encore pour l’achat des articles scolaires au profit leurs enfants.

LIRE AUSSI:  Rentrée scolaire 2021-2022 dans le Littoral: Sur les chapeaux de roue à Gbégamey, Ménontin...

Les vendeurs de fournitures scolaires attendent toujours les acheteurs qui traînent le pas à se rendre sur les points de vente installés dans divers endroits de la ville de Natitingou. Bien que les stands de vente d’articles scolaires ne grouillent pas de monde, les marchands nourrissent toujours de l’espoir.
Selon Dama Brisso Marcus, vendeur d’articles scolaires, il y a très peu de personnes qui viennent acheter les fournitures au niveau de son stand. « On est là depuis un mois, mais on reçoit peu de clients», se désole-t-il. Il est fréquent de voir les parents venir discuter le coût des articles sans pouvoir les acheter, à en croire Irène Wégnivor. « Les gens viennent demander le prix et quand on les informe, ils partent et promettent de revenir, mais on ne les revoit plus », fait-elle savoir. D’autres vendeurs déplorent l’arrivée au compte-gouttes des acheteurs, relatant que parfois personne ne s’approche de leurs points de vente au cours de la journée. « Il n’y a pas d’affluence cette année. On ne dirait pas que la reprise des classes est déjà à nos portes. Comparativement aux années précédentes, les gens peinent à sortir pour faire leurs achats », confie Fawas Chabi Dossoumon. Selon lui, ce fait inédit peut être en lien avec la hausse légère des prix de certaines fournitures. C’est le cas par exemple du paquet de cahiers de 100 pages qui passe de 1000 f l’année dernière à 1100 f cette année. « Je pense que ce n’est pas encore tuant », ajoute-t-il. Si pour les vendeurs, ce n’est pas encore le moment des bonnes affaires, ils ont espoir que les parents vont faire diligence les derniers jours pour acheter les fournitures scolaires pour leurs enfants.

LIRE AUSSI:  Evaluation des enseignants: Les organisations syndicales approuvent

Par Boni BEREPA (Stag) A/R Atacora-Donga