Implantation gratuite de stimulateurs cardiaques: Les patients retrouvent la vie au Cnhu

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Implantation gratuite de stimulateurs cardiaques: Les patients retrouvent la vie au Cnhu


Les cardiaques en difficultés financières pour s’acheter un stimulateur cardiaque peuvent avoir le coeur tranquille. Humanity first, une branche de la Jama’at islamique Ahmadiyyah Bénin, vient d’offrir une dizaine de ces appareils au Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga de Cotonou en vue de les sauver. Ce geste s’inscrit dans le plan d’action des donateurs dénommé «Juste un geste pour sauver ».

LIRE AUSSI:  Lancement du rapport 2014 sur la nutrition mondiale:Que faire pour améliorer les indicateurs ?

« Avant 2006, les soins relatifs aux stimulateurs cardiaques se suivaient dans un autre pays. Seuls ceux qui avaient les moyens pouvaient se l’offrir. Un stimulateur vaut environ deux millions. D’où l’idée d’une association en vue de faire des cotisations pour venir en aide à ceux qui sont dans le besoin ».
Le regard et la voix chargés d’émotions, Barthélémy Zomahoun, président de l’Association des porteurs de stimulateurs cardiaques du Bénin, retrace les moments douloureux que lui et ses pairs ont connus jusqu’à un passé récent. Faute de répondant au niveau étatique face à leur misère, il se sont constitués en association afin de s’entraider.
Leur initiative n’a pas pour autant prospéré avant l’arrivée de Humanity First, une branche de la Jama’at islamique Ahmadiyya Bénin, qui vient de mettre à la disposition du Centre national hospitalier universitaire (Cnhu) une dizaine de stimulateurs cardiaques.
« Votre arrivée est une chance pour nous. Ne baissez pas les bras », exhorte Kouarfaté Léon, un des bénéficiaires. Faute de moyens nécessaires pour s’acheter l’appareil, ce septuagénaire explique avoir déjà demandé à ses fils de réunir les ressources financières pouvant suffire au moins à organiser ses funérailles. La providence vient d’opérer un miracle dans sa vie par l’entremise des donateurs. L’implantation de stimulateur cardiaque considérée comme un luxe est désormais à sa portée.
Le geste des donateurs est une bouffée d’oxygène pour le personnel soignant, les malades et pour le pays. « Il s’agit d’offrir à des patients dont le cœur est en panne électrique un dispositif qui leur permet de reprendre le cours normal de leur vie pour une durée moyenne de 10 ans », se réjouit Martin Houénassi, chef service cardiologie du Cnhu.
Depuis son arrivée au Bénin, la mission de Humanity First, avec à sa tête Wajanah Waraich, travaille aux côtés des cardiologues du Cnhu en vue de sauver des vies. En une semaine, elle a permis au service de Cardiologie de réaliser le tiers de son cahier des charges annuel envers les cardiaques. « Cette mission va permettre de poser le stimulateur cardiaque à dix personnes en une semaine. C’est le tiers de notre activité annuelle qui est ainsi accompli en une semaine. La mission a déjà posé l’appareil à sept patients sur dix», apprécie Martin Houénassi.
D’une forme minuscule ressemblant à une clé Usb, soutenu par deux fils électriques, l’appareil coûte environ 3000 euros selon les marques et n’est pas accessible à tous les patients. Il représente une dizaine d’années de vie préservée.
D’où les gratitudes de Dieu Donné Gnonlonfoun, directeur général du Cnhu . « Vous venez de sauver la vie des personnes qui étaient peut-être condamnées en leur accordant encore en moyenne une dizaine d’années d’espérance de vie. Ce dont elles n’auraient pas bénéficié si cette action n’avait pas eu lieu. Les autorités recevront les plaidoyers et les échos de votre geste ».
Humanity First est présente au Bénin depuis une dizaine d’années à travers l’assistance, les dons et les soins de santé dans maints domaines. « Il s’agit pour nous de manifester notre amour à l’égard de l’humanité. Humanity first répond toujours favorablement aux demandes qui lui sont adressées », témoigne Bakary Alimi Moussiliou, président de l’Ong au Bénin.
Pour que cette aventure prospère entre le Bénin et l’Ong, le Cnhu et les bénéficiaires sollicitent également l’assistance de l’Etat et des populations pour soutenir les donateurs.

LIRE AUSSI:  11e édition de Noël aux enfants hospitalisés du Cnhu: La Sobébra "brasse" de la joie dans le cœur des jeunes patients