Inauguration d’un institut de formation et de production agropastorale: Le diocèse de Lokossa et l’Ong Afrique Bien-être soutiennent l’auto-emploi

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Inauguration d’un institut de formation et de production agropastorale: Le diocèse de Lokossa et l’Ong Afrique Bien-être soutiennent l’auto-emploi


Inauguration d’un institut de formation et de production agropastorale

Créé par un accord de partenariat signé en septembre 2017, entre le diocèse de Lokossa et l’Ong Afrique Bien-être, l’Institut international de recherches agropastorales, d’accueil et de formation à l’auto-emploi (Iiraaf) a été inauguré, samedi 24 février dernier à Duimey, un village de Lokossa, dans le Mono.

LIRE AUSSI:  Recrutement de 1600 agents de santé : Les épreuves lancées ce jour

Célébration eucharistique et coupure du ruban symbolique suivies d’une visite des différentes entités de l’Iiraaf, baptisées en hommage à trois évêques, ont constitué les temps forts de l’inauguration de l’Institut international de recherches agropastorales, d’accueil et de formation à l’auto-emploi(Iiraaf), samedi dernier à Lokossa.

L’Iiraaf s’étend sur une superficie de 14 ha mise à la disposition de l’Ong Afrique Bien-être par le diocèse de Lokossa.
Sa création s’inscrit, selon le président de l’Ong, Fidèle Lantèfo, dans une double vision. Il s’agit d’une part, de l’appui au développement agricole, la transformation de ses produits et, d’autre part, de l’épanouissement de la jeunesse indigente. Un épanouissement qui, aux dires du célébrant Mgr Victor Agbanou, doit être à la fois spirituel, économique et social.
A partir de l’inauguration, indique Fidèle Lantèfo, l’Iiraaf entre dans la phase active de ses activités. A cet effet, un programme quinquennal est élaboré et porte sur une variété de secteurs allant de l’agriculture à la pisciculture en passant par l’élevage et des formations en artisanat dont la soudure. « On a plein de formations pour les jeunes qui veulent vraiment se prendre en charge et s’auto-suffire », a-t-il résumé.
Le centre fonctionne depuis 75 jours avec une dizaine d’apprenants dont des Togolais, et offre des formations en mode internat et externat. En fait, la première promotion, a effectué sa rentrée en octobre 2017, et a pu exhiber quelques résultats de productions agricole et animale.
« A l’ordination, après avoir reçu l’émission des promesses des ordinants, l’évêque ajoute que le Seigneur achève, en toi, ce qu’il a commencé. C’est mon vœu pour cet institut, c’est mon vœu pour vous, Fidèle Lantèfo », se félicite l’évêque de Lokossa.
Les prières se sont poursuivies à la phase de la visite en vue de sanctifier les installations du site.

LIRE AUSSI:  Recrutement de 1600 agents de santé : Les épreuves lancées ce jour