Inauguration de joyau à Porto-Novo: Karim Urbain da Silva immortalise Martin Luther King

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Inauguration de joyau à Porto-Novo: Karim Urbain da Silva immortalise Martin Luther King


Après le Musée des arts et cultures afro-brésiliens de Porto-Novo et le Panthéon négro-africain, Karim Urbain da Silva inaugure un nouveau joyau. Il est baptisé Espace Martin Luther King et est érigé dans l’enceinte du musée à Porto-Novo. L’édifice a été officiellement mis en service vendredi 28 août dernier par le préfet des départements de l’Ouémé-Plateau, Moukaram Badarou, en présence du promoteur Karim Urbain da Silva.

LIRE AUSSI:  Dans l’antichambre d’un fétiche pas comme pas les autres: Le bonheur à 15 F avec les Abikou…

Karim Urbain da Silva, président des sages et notables de Porto-Novo donne une fois encore la preuve de son attachement pour le développement de sa ville. Après le Musée des arts et cultures afro-brésiliens de Porto-Novo et le Panthéon négro-africain, il a inauguré, vendredi 28 août dernier, l’Espace Martin Luther King qu’il a construit sur fonds propres. Le joyau est érigé dans l’enceinte de son musée à Porto-Novo. L’Espace Martin Luther King lancé vendredi dernier a une capacité de 1000 places assises. Il est construit pour abriter toutes sortes de manifestations culturelles et cultuelles, a souligné Arantès da Silva, petit fils du promoteur. Le choix du révérend pasteur noir américain Martin Luther King dont d’ailleurs, la statue et les images de ses œuvres trônent dans l’espace, a été retenu par Karim Urbain da Silva pour immortaliser le grand homme qu’il a été. Il témoigne de la volonté du promoteur pour faire vivre l’histoire des peuples noirs et leurs luttes multiformes et permanentes. La vie, l’œuvre et l’actualité de l’illustre disparu ont été présentées pour la circonstance à l’assistance par Arlette Contayon. Ceci pour faire revivre les qualités d’homme exceptionnel qu’a été Martin Luther King né le 15 janvier 1929 et décédé le 4 avril 1968. L’espace ne sera pas la dernière œuvre du promoteur, a annoncé Arlette Contayon.

LIRE AUSSI:  Artisanat au Bénin: La sculpture sur bois, un métier en déclin

Le préfet de l’Ouémé-Plateau, Moukaram Badarou a félicité Karim Urbain da Silva pour son attachement au développement de Porto-Novo. Il a loué les qualités du promoteur qui est en train de laisser de façon concrète de bonnes traces à la postérité. Il a invité tous les autres filles et fils de Porto-Novo à emboiter le pas à Karim Urbain da Silva et aussi à suivre l’exemple de Martin Luther King qui a mis de côté le matériel, surtout l’argent célébré aujourd’hui au Bénin, au profit des valeurs telles que la dignité, l’humilité et le sacrifice pour les autres.