Inauguration de monuments à Cotonou : Les trois messages de Patrice Talon au peuple béninois

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Inauguration de monuments à Cotonou : Les trois messages de Patrice Talon au peuple béninois

Cette statue, nouvelle identité touristique du Bénin, a été largement valorisée au cours de la campagne

Il est temps pour les Béninois de se découvrir eux-mêmes, de se débarrasser des faux complexes qui les divisent et nourrissent la méfiance, et de célébrer plutôt ce qui est grand en eux. C’est le premier des trois messages forts que le président Patrice Talon a adressés au peuple béninois, ce samedi 30 juillet, à l’occasion du dévoilement officiel des trois nouveaux monuments à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Jeux universitaires du Bénin: Les fruits ont tenu la promesse des fleurs

« Nous ne célébrons pas assez ce qui est élogieux en nous, et qui chez les autres, suffit pour susciter de la fierté en soi et en sa communauté. Ce que nous chantons quotidiennement au point de les baptiser parfois de ‘‘ béninoiseries ’’. Il est temps de nous débarrasser de ce faux complexe qui nous isole, nous divise, nous fait avoir peur les uns des autres, nous inhibe et nourrit notre sous-développement. Il est temps de nous découvrir nous-mêmes et de valoriser ce qui est grand en nous », exhorte le chef de l’Etat lors de l’inauguration du monument Bio Guéra érigé au carrefour de l’aéroport de Cotonou.

« Il est temps d’être conscient et fier de ce que nous sommes le Bénin : la fusion aboutie de ces anciens grands royaumes et peuples que sont les baatonou, berba, wassangari, yoruba, adja, fon, goun, waama, batammariba, yom, peulh, et bien d’autres ; les uns aussi méritants que les autres », a ajouté le président Patrice Talon.

LIRE AUSSI:  Préparatifs des championnats d’Afrique de roller: Fédération et athlètes face aux objectifs et défis à relever

Devant le monument Amazone, le premier magistrat invite le peuple à voir cette statue comme le symbole de la femme béninoise. Ces femmes qui se distinguent autant que les hommes.

« Elles ont existé les amazones, et nous ont, matériellement ou immatériellement, d’une manière ou d’une autre, engendré, sur la terre du Bénin, les mots courage, bravoure, force, combativité et honneur qui ne sont pas exclusifs au genre masculin. Au Bénin, autant que les hommes, des femmes se sont distinguées par ces valeurs et ont brisé le mythe du sexe faible. Cette statue de toute beauté et de toute grâce, sera à nos yeux et à ceux de nos visiteurs, le symbole de la femme béninoise : (celle d’hier Ndlr), celle d’aujourd’hui et celle de demain ».

Au niveau du monument aux dévoués, dans le jardin de Mathieu, lieu qui va désormais servir de dépôt de gerbes en l’honneur des filles et fils du pays morts pour la patrie, Patrice Talon affirme qu’il est à retenir que l’ancien site qui était considéré comme monument aux morts n’en était pas un.

LIRE AUSSI:  Fête du trône du Royaume du Maroc: Déjà 19 ans que le Roi Mohamed VI règne

« En réalité, ce monument aux morts de Placodji ne nous concerne pas. Il nous a plutôt toujours défiés, ravivé nos peines et nous n’avons pas à nous consoler de ce qu’il serait aussi, celui des combattants de la première et de la deuxième guerre mondiale. Ces gerbes déposées par nos mains, en ce lieu, ont plutôt célébré et honoré nos bourreaux », a fait savoir le chef de l’Etat.

Le premier dépôt de gerbes au monument des dévoués aura lieu ce lundi à l’occasion de la célébration du 62e anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale. Ce faisant, le pays corrige une erreur qu’il était en train de commettre depuis 1960, a fait savoir Patrice Talon.