Inclusion des travailleurs handicapés en entreprise: Handicap International toujours engagé

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Inclusion des travailleurs handicapés en entreprise: Handicap International toujours engagé


A la faveur d’une soirée-plaidoyer organisée, vendredi 10 juillet dernier à Cotonou, l’Organisation non gouvernementale Handicap International a une fois encore attiré l’attention des uns et des autres sur la nécessité et les avantages de l’inclusion des travailleurs handicapés au sein des entreprises. Cette soirée a été ponctuée de témoignages patents, en présence de plusieurs personnalités dont la ministre des Affaires sociales, Véronique Tognifodé, et son collègue en charge des petites et moyennes entreprises, Modeste Kérékou.

LIRE AUSSI:  Consommation locale: Entre complexe d’extranéité et patriotisme économique

Fidèle à son credo, l’Organisation non gouvernementale Handicap International ne cesse d’œuvrer pour l’insertion professionnelle et l’épanouissement des personnes handicapées. Vendredi dernier, c’est à travers la soirée-plaidoyer organisée, à Cotonou, que l’organisation internationale a mis en lumière, une énième fois, les actions qu’elle mène au Bénin en faveur de l’emploi des personnes handicapées et surtout le soutien au développement des entreprises à travers la diversité des personnes employées. Dans son mot introductif, Just Klotoé, responsable pays de l’institution, a rappelé que la diversité est une richesse, une chance et une opportunité pour le développement des entreprises.

Laquelle diversité ne saurait être complète et réelle dans une entreprise sans la présence des personnes handicapées en son sein, insiste-t-il.
Ayant compris le défi de l’inclusion des travailleurs handicapées en entreprise, le gouvernement béninois s’est penché plus d’une fois sur cette question, et expérimente actuellement des pistes de solutions. A titre d’exemple, la ministre des Affaires sociales, Véronique Tognifodé, rappelle que son département ministériel, « à travers ses structures déconcentrées, travaille pour la mobilisation et l’accompagnement social personnalisé des jeunes handicapés bénéficiaires du projet ‘’Emploi et handicap ” avant leur référencement vers l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) ». A en croire la ministre, « ce travail de base est porteur d’assurance pour garantir le savoir-être et le savoir-faire de nos jeunes handicapés ». Véronique Tognifodé rassure également les chefs d’entreprises présents à la soirée que les travailleurs handicapés sont nantis de diplômes reconnus comme tout travailleur, qu’ils sont bien formés, compétents, talentueux, curieux et déterminés à réussir. C’est d’ailleurs pourquoi elle invite les entreprises à les recruter car, seul le gouvernement béninois ne pourra pas résoudre l’équation de leur inclusion au sein des entreprises.

LIRE AUSSI:  Colloque scientifique international à Dassa: La mémoire de Mgr Nicolas Okioh célébrée

Engagement social

En appui aux propos de sa collègue des Affaires sociales, le ministre des Petites et moyennes entreprises, Modeste Kérékou, a fait savoir aux chefs d’entreprises que les conseillers en emploi sont disponibles pour les accompagner dans le recrutement inclusif des travailleurs handicapés avec l’appui de Handicap International. « N’hésitez pas à profiter de cette occasion pour améliorer l’image de vos entreprises et vos engagements sociaux. A vous donc de jouer pour contribuer à la construction d’une société plus juste, où les compétences sont valorisées, qu’elles soient portées par des personnes handicapées ou non ”, souligne-t-il.
Cette soirée a été l’occasion pour les personnes handicapées de témoigner de vive voix et de mener un plaidoyer pour une évolution de leur situation. Selon le président de la Fédération des Associations des personnes handicapées du Bénin (Faphb), Nassirou Domingo, plusieurs bâtiments administratifs leur sont interdits en raison de leur inaccessibilité physique. De même, plusieurs offres d’emploi continuent de comporter des mentions empêchant la personne handicapée de candidater, etc. Il n’a pas manqué de souligner les avantages liés à l’inclusion des travailleurs handicapés en entreprise.
Des témoignages de chefs d’entreprises qui ont fait l’expérience des travailleurs handicapés et qui en sont satisfaits, et l’engagement du directeur exécutif du Conseil national du Patronat du Bénin, sont venus meubler la soirée.

LIRE AUSSI:  Consommation locale: Entre complexe d’extranéité et patriotisme économique