Indice harmonisé des prix à la consommation: Une baisse du coût des produits alimentaires en juillet

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Indice harmonisé des prix à la consommation: Une baisse du coût des produits alimentaires en juillet


Le niveau de l’Indice harmonisé des prix à la consommation (Ihpc) a diminué de 0,9 % en juillet dernier par rapport au mois précédent pour se situer à 108,2, selon la Note d’analyse d’août 2021 de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Cette baisse est imputable essentiellement à la diminution des prix des produits: «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-2,4 %), «Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants» (-0,3 %), «Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer »
(-0,2 %) et «restaurants et Hôtels » (- 0,2 %), précise le document.
Elle fait suite à la chute du niveau des prix pour les produits frais de 4,2 %. Pour les produits alimentaires, la diminution des prix émane essentiellement des baisses de prix observées pour les agrumes (-27,8 %), les légumes frais en feuilles
(-14,4 %), les légumes frais en fruits ou racines (-11,7 %), les tubercules et plantain (-5,8 %) et les céréales non transformées (-1,6 %).
Globalement, les prix des produits connaissent une baisse de 1,5 %. En revanche, les produits de l’énergie ont renchéri de
0,3 %. En variation trimestrielle et annuelle, le niveau de l’Ihpc a augmenté respectivement de 3,7 % et de 2,7 %. La hausse en glissement annuel est essentiellement imputable à la montée des prix des produits des fonctions « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées »
(8,9 %) et « Articles d’habillements et chaussures » (2,4 %). En moyenne annuelle le taux d’inflation en juillet 2021 est de 2,0 %.
Dans la sous-région, le Mali a également enregistré une baisse du niveau global des prix en rythme mensuel (-0,3 %), tandis que le niveau de l’Ihpc est demeuré stable en Côte d’Ivoire. Les cinq autres Etats membres de l’Union ont connu une montée du niveau général des prix : Burkina Faso (0,5 %), Guinée-Bissau (2,2 %), Niger (1,7 %), Sénégal (1,9 %) et Togo (1,1 %).

LIRE AUSSI:  Irrégularités dans le déroulement des élections: Les instructions du président de la Cena

Inflation de 2,9 % au niveau régional

Globalement, le niveau de l’Ihpc dans l’Union s’est établi à 109,7 en juillet 2021, soit une augmentation de 0,5 % par rapport au mois précédent et de 2,2 % comparativement à son niveau d’avril 2021. Par rapport à son niveau de juillet 2020, l’indice a progressé de 3,5 % dans la zone, suite au renchérissement des « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées »
(1,2 %), « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » (1,9 %), « Articles d’habillement et chaussures » (0,3 %),
« Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » (0,4 %) et «Communication » (0,3 %).Les prix des produits frais, et ceux des produits les moins volatils du panier Ihpc ont évolué à la hausse respectivement de 2,2 % et
0,1 %. En évolution annuelle, les prix sont en hausse, dans tous les pays de l’Union : 6,8 % au Togo, 5,0 % en Guinée-Bissau, 3,9 % en Côte d’Ivoire, 3,7 % au Niger, 3,5 % au Burkina Faso,
2,9 % au Sénégal, 2,7 % au Bénin et 1,9 % au Mali.
Le taux d’inflation en moyenne annuelle est de 2,9 % au niveau régional. Cette hausse est essentiellement due au renchérissement des prix des «produits alimentaires et boissons non alcoolisées» qui ont fait un bond de
6,4 %. De fait, l’inflation en moyenne annuelle a atteint ou dépassé le seuil critique de 3 % dans la moitié des pays de l’Union : Niger
(3,9 %), Burkina Faso (3,4 %), Togo (3,2 %) et Côte d’Ivoire (3,0 %). Pour ce qui est de la situation dans les autres pays, le taux d’inflation en moyenne annuelle est de 2,7 % au Mali,
2,0 % au Sénégal et au Bénin et 1,8 % en Guinée-Bissau.