Infractions au code routier et banalisation des mesures contre le coronavirus: 562 motos, 85 voitures et 25 tricycles mis en fourrière dans le Mono

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Infractions au code routier et banalisation des mesures contre le coronavirus: 562 motos, 85 voitures et 25 tricycles mis en fourrière dans le Mono


Le bilan de l’opération de sécurisation générale des routes du Mono déclenchée, mardi 25 août dernier, par la Police républicaine est désormais connu. Au cours des 72 heures qu’a duré l’opération, ce sont au total 562 motos, 85 véhicules et 25 tricycles qui ont été arraisonnés et mis en fourrière pour diverses infractions, selon le commissaire principal Séraphin Lossikinde, directeur départemental adjoint de la Police républicaine. Les contrevenants ont été dessaisis de leurs moyens de déplacement, pendant 72 heures, avant le démarrage, vendredi dernier du traitement, cas par cas, des infractions mises à leur charge.

Relativement à la sanction, notamment les frais de fourrière, infligée à ceux qui négligent les mesures barrières à la propagation du Covid-19, le directeur départemental adjoint de la Police républicaine explique qu’il s’agit d’un signal pour amener la population à comprendre l’importance de la lutte que le gouvernement mène contre le coronavirus en mettant suffisamment de fonds dans la prévention et la prise en charge sanitaire des malades.
Les mauvais stationnements, la circulation en sens interdit, le franchissement des terre-pleins centraux, l’excès de vitesse et la banalisation des mesures barrières édictées contre la propagation du coronavirus fondent la répression policière qui n’a épargné aucune des six communes du Mono, selon Lambert Agblo, directeur départemental de la Police républicaine.

LIRE AUSSI:  Sécurité intérieure du Bénin:La CAD informe d’une menace de Boko Haram

Le bilan de l’opération de sécurisation générale des routes du Mono déclenchée, mardi 25 août dernier, par la Police républicaine est désormais connu. Au cours des 72 heures qu’a duré l’opération, ce sont au total 562 motos, 85 véhicules et 25 tricycles qui ont été arraisonnés et mis en fourrière pour diverses infractions, selon le commissaire principal Séraphin Lossikinde, directeur départemental adjoint de la Police républicaine. Les contrevenants ont été dessaisis de leurs moyens de déplacement, pendant 72 heures, avant le démarrage, vendredi dernier du traitement, cas par cas, des infractions mises à leur charge.

Relativement à la sanction, notamment les frais de fourrière, infligée à ceux qui négligent les mesures barrières à la propagation du Covid-19, le directeur départemental adjoint de la Police républicaine explique qu’il s’agit d’un signal pour amener la population à comprendre l’importance de la lutte que le gouvernement mène contre le coronavirus en mettant suffisamment de fonds dans la prévention et la prise en charge sanitaire des malades.
Les mauvais stationnements, la circulation en sens interdit, le franchissement des terre-pleins centraux, l’excès de vitesse et la banalisation des mesures barrières édictées contre la propagation du coronavirus fondent la répression policière qui n’a épargné aucune des six communes du Mono, selon Lambert Agblo, directeur départemental de la Police républicaine.

LIRE AUSSI:  Vaccination contre la poliomyélite dans le Mono et le Couffo: Le ratissage impacte six communes