Insécurité à Lokossa: Deux présumés cambrioleurs arrêtés

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Insécurité à Lokossa: Deux présumés cambrioleurs arrêtés


Deux jeunes hommes âgés de 20 et 24 ans, ciblés par une quinzaine de plaintes enregistrées au commissariat d’arrondissement de Lokossa, ont été appréhendés et leur résidence perquisitionnée. Ceci a permis à la Police républicaine de ramasser environ 200 cartes Sim ainsi que des téléphones cellulaires, des cartes d’identité et du matériel informatique, le tout présenté, lundi 23 novembre dernier à la presse par le commissaire Patrick Lokpo.

LIRE AUSSI:  Coronavirus dans le monde: Des auteurs racontent leur vécu quotidien

Deux jeunes hommes présumés cambrioleurs, ayant pour cible les résidences à la tombée de la nuit, ont été présentés, lundi dernier, dans l’enceinte du commissariat d’arrondissement de Lokossa. Agés de 20 et 24 ans, les deux présumés voleurs avaient, à leurs côtés, un tas d’objets dont 166 cartes Sim et une vingtaine de téléphones cellulaires. Egalement des cartes de recharges d’environ 180 mille francs Cfa de crédits d’appel téléphonique, un appareil Ipad, des ordinateurs et leurs consommables, des cartes d’identité et des cartes bancaires font partie des objets retrouvés en possession des deux jeunes individus. De même, la perquisition de leur résidence a permis de ramener quelques outils de menuiserie tels que des marteaux et des pinces.
En les présentant à la presse, le commissaire Patrick Lokpo a laissé entendre que beaucoup d’autres objets n’ont pu être retrouvés. La plupart seraient déjà vendus, selon les aveux des deux jeunes. Les receleurs et le reste des complices ne sont pas démasqués jusqu’à lundi dernier où les présumés cambrioleurs ont fini leur garde à vue et devront être présentés au procureur de la République près le tribunal de première instance de deuxième classe de Lokossa. Les deux jeunes gens tombés, les 19 et 20 novembre 2020, dans les filets des éléments du commissariat d’arrondissement de Lokossa devront répondre d’une série de faits mis à leur charge.

LIRE AUSSI:  Célébration de la résurrection du Christ: La fête de Pâques en mode confinement vécue par deux prêtres

« Ils sont impliqués dans au moins quinze cambriolages et d’autres victimes continuent de se signaler », renseigne le commissaire qui appelle la population à redoubler de vigilance. Pour lui, les investigations ainsi que les aveux des malfrats font état de ce que certaines personnes laissent ouvertes leurs portes principales ou celles de l’arrière-cour en allant dormir, les soirs, facilitant ainsi la tâche aux cambrioleurs. Au regard de leur mode d’action, le commissaire estime qu’il vaut mieux supporter la chaleur de ces derniers temps que de laisser sa chambre ouverte aux voleurs. Beaucoup d’autres actes frisant la négligence tels que l’abandon de moto au portail sans aucune mesure de sécurité apparente ont été également dénoncés par le commissaire qui invite à une prise de conscience. « Il faut nous aider dans la sécurisation de la ville, surtout en cette période de fête », exhorte-t-il.