Insécurité à Pèrèrè: Un vieux libéré des mains de ses ravisseurs par la police

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Insécurité à Pèrèrè: Un vieux libéré des mains de ses ravisseurs par la police


Enlevé dans la nuit du 24 au 25 novembre dernier dans le village de Won, arrondissement de Sontou, commune de Pèrèrè, un vieux a été sauvé de justesse, moins de 24 heures après. C’est grâce à la promptitude du lieutenant Jacob Kora Chabi et de ses éléments du commissariat de Pèrèrè.

LIRE AUSSI:  Renforcement de l’autorégulation des médias: L’ODEM se dote d’un site web et d’un centre de monitoring

Un vieux a été victime d’un kidnapping dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 novembre dans un village de Sontou, à Pèrèrè. Mais, ses ravisseurs ont été surpris dans leur sale besogne par le lieutenant Jacob Kora Chabi et ses hommes du commissariat de police de Pèrèrè. Ils n’ont pas réussi à prendre la rançon exigée aux parents de leur victime.
Selon les informations, le vieillard vivait seul, à quelques mètres des membres de sa famille. Il a été enlevé par ses ravisseurs, grâce à la complicité d’un habitant de son village. C’est aux environs d’une heure du matin et armés de fusils artisanaux, qu’ils sont venus le chercher pour le conduire dans une forêt, après avoir défoncé sa porte et bandé ses yeux.
Alertés, les policiers du commissariat de Pèrèrè sont rapidement descendus sur le terrain. Leurs fouilles se sont révélées bénéfiques. Débusqués, les ravisseurs ont aussitôt ouvert le feu, mais la riposte des policiers ne s’est pas fait attendre. Ce qui les a contraints à fuir, abandonnant leur victime enchaînée au pied d’un arbre.
Le complice des ravisseurs du vieux, apprend-on, a été arrêté. Les enquêtes se poursuivent pour retrouver les fuyards dont on ignore le nombre.

LIRE AUSSI:  Association de malfaiteurs, vol qualifié et blessures volontaires (13e dossier): 15 ans de travaux forcés pour Anlyou Méité et 20 ans pour Issiaka Aboudou