Insécurité à Porto-Novo : La Police démantèle un réseau de vol de motos

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Insécurité à Porto-Novo : La Police démantèle un réseau de vol de motos


Trois jeunes garçons âgés entre 20 et 22 ans sont tombés dans la nasse de la Brigade anti-criminalité (BAC) de Porto-Novo. C’est un réseau bien organisé, spécialiste de vol et de braquage de motos. Les trois délinquants ont été présentés à la presse vendredi 17 avril dernier à la base de la BAC à Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Préparatifs double confrontation Bénin-Algérie: Les deux sélections en regroupement dès le 8 octobre prochain

La Brigade anti-criminalité (BAC) de Porto-Novo a mis la main sur trois bandits de grand chemin. Ils sont spécialisés dans le vol de motos à deux roues. Ils ont noms Paul Agognon, 22 ans et maçon, Pierre Agognon, 20 ans et maçon, repris de justice, chef de la bande. Ils résident tous deux à Djigbé Akpamè dans la commune de Dangbo. Le troisième bandit a pour nom Avocè Togbocandji, 22 ans, charpentier résidant à Ouando, Porto-Novo. Ces jeunes ont décidé de conjuguer leurs efforts dans le braquage des motos. Le réseau a été arrêté par les éléments de la Brigade anti- criminalité de Porto-Novo. Les trois bandits ont été présentés à la presse vendredi 17 avril dernier par le commissaire Pierre Agossa Ogougbé, commandant de la BAC Porto-Novo en présence du commissaire central de Porto-Novo, Pierre Agossadou.

Selon le commandant BAC, le dernier cas de vol de ce réseau remonte à la nuit du 8 avril dernier à Porto-Novo. Ils se sont introduits dans le domicile d’une dame où ils ont réussi à emporter sa moto au moment où celle-ci dormait. Ils tentaient de partir avec l’engin quand ils sont tombés sur une patrouille des éléments de la BAC qui sillonnait cette nuit la ville de Porto-Novo. Ils ont aussitôt abandonné la moto avant de prendre la poudre d’escampette. Les éléments de la BAC ont aussitôt actionné leur réseau de renseignements. Ce qui a payé. Un des éléments de la bande a été appréhendé. Celui-ci a donné les noms des deux autres avec qui il mène la sale besogne. C’est ainsi que les trois filous ont été mis aux arrêts, a expliqué le commissaire Pierre Agossa Ogougbé. Selon lui, une perquisition effectuée à leurs domiciles respectifs a permis à la Police de retrouver 11 motos volées. Lesquelles sont actuellement gardées à la base de la BAC à Porto-Novo. Le commissaire central de Porto-Novo a invité tous ceux à qui les motos ont été volées à se présenter à la BAC Porto-Novo pour voir si peut-être leur engin est parmi les 11 motos recupérées. Ils doivent se munir des pièces des motos.
Les trois bandits sont gardés aux violons à la base de la BAC en attendant leur présentation au procureur de la République près le Tribunal de Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Michel Gonomy, chef service Indications géographiques à l’Oapi: « Faire l’Ig au Bénin, c’est révéler le peuple et son savoir-faire »