Insolite à Banikoara: Une femme prise pour morte se réveille dans sa tombe

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Insolite à Banikoara: Une femme prise pour morte se réveille dans sa tombe


Après avoir été reconnue morte, une dame retrouve la vie dans sa tombe, vendredi 4 janvier dernier à Banikoara, alors que ses parents procédaient à son inhumation au cimetière de Toura. La surprise des témoins de la scène est grande.

LIRE AUSSI:  Exploitation des débits de boissons: Des actions en vue pour réglementer le secteur

La commune de Banikoara, dans le département de l’Alibori, a vécu un fait inhabituel vendredi 4 janvier dernier au cimetière de la localité de Toura. Déclarée morte, jeudi 3 janvier dernier, une femme ressuscite dans sa tombe le lendemain, au moment où la cérémonie de son inhumation se déroulait. Passé l’effet de surprise, ses parents ont du mal à dissimuler leur joie de la voir être encore avec eux.
La miraculée, selon son oncle et conseiller communal, Guerra Soro, est la mère de quatre enfants. Elle souffre d’une maladie qui la ronge depuis près de quatre mois. Résidant avec les membres de sa famille à Toura, tout portait à croire, jeudi 3 janvier dernier, qu’elle avait rendu l’âme. Conformément aux rites de la religion musulmane qu’elle pratique, son inhumation a donc été fixée au lendemain, dès les premières heures de la matinée. Sa dépouille déposée dans la tombe, puis recouverte de feuilles et de planches, poursuit l’oncle, il ne restait qu’à mettre une première couche de sable mouillé avec de l’eau sur elle. C’est alors, informe-t-il, que l’assistance venue pour conduire la dame à sa dernière demeure, a vu une des planches bouger et entendu quelqu’un tousser. Curieuse, elle décida de retirer les planches pour s’enquérir de ce qui se passait. Elle constata que la dépouille de la dame avait changé de position, préférant se retrouver sur le dos. Sur-le-champ, elle a été retirée de la tombe. Aussitôt, l’imam et ses collaborateurs présents se sont mis à prier sur elle.Ce n’est que 30 minutes après, explique l’oncle, que la dame a commencé par recouvrer ses esprits.
En effet, ses mains sur la tête, elle a retrouvé progressivement sa respiration et a ouvert les yeux. Du cimetière, elle a été transportée d’urgence à l’Hôpital de zone de Banikoara. C’est pour être prise en charge.
S’agit-il effectivement d’une résurrection ? Pour le moment, les commentaires vont bon train à Banikoara. Toujours est-il qu’en l’absence d’un constat effectué par un médecin légiste, personne ne saurait confirmer le décès de la dame. Selon le directeur de l’hôpital de zone, Mohamed Toko, l’hypothèse d’un coma hypoglycémique dans lequel elle serait plongée, pourrait bien être envisagée.

LIRE AUSSI:  Exploitation des débits de boissons: Des actions en vue pour réglementer le secteur