Installation du Conseil d’administration du Fapa:Relancer la production audiovisuelle au Bénin

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Installation du Conseil d’administration du Fapa:Relancer la production audiovisuelle au Bénin


Les membres du Conseil d’administration du Fonds d’appui à la production audiovisuelle ont été installés, hier mardi 22 décembre, par le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla. A l’occasion, le ministre leur a rappelé qu’ils sont chargés de donner une nouvelle orientation à la structure et d’œuvrer pour une production audiovisuelle de qualité au Bénin.

LIRE AUSSI:  Présidentielle 2021 : 5 millions 523 mille 524 électeurs attendus aux urnes

Relever la qualité de la production audiovisuelle au Bénin ; tel doit être le leitmotiv des administrateurs du Fonds d’appui à la production audiovisuelle. Ils ont été installés hier par le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla.
L’installation officielle des membres du Conseil d’administration du Fonds d’appui à la production audiovisuelle fait suite au décret 2020-427 du 9 septembre 2020 portant leur nomination. Pour le ministre de la Communication et de la Poste, l’installation du Conseil d’administration est capitale en raison de la restructuration et de l’orientation que le gouvernement entend donner à cette structure. Il précise que la décision de restructurer le Fapa répond au souci d’en faire le point focal de tous les financements nationaux et internationaux ainsi que de la promotion du partenariat public-privé. «Le Fapa doit changer de visage pour répondre aux impératifs de qualité de la production audiovisuelle », a insisté le ministre Alain Orounla.

Au regard de la configuration du Conseil d’administration et connaissant le président dudit conseil, le ministre se dit confiant. « Je n’ai pas de doute que votre disponibilité à assurer cette fonction soit totale… Il vous revient de veiller au bon fonctionnement des autres organes et de vous assurer que les autres administrateurs rempliront leurs fonctions dans la limite de leurs compétences », a-t-il indiqué. A noter que le Conseil d’administration du Fapa est composé de sept membres, notamment Eric Ahokpè, représentant du ministère de la Communication et de la Poste et président dudit conseil; Habib Soumanou, directeur du Fapa ; Alain Hinkati, représentant le président de la République ; Geoffroy Bonou, représentant le ministère du Numérique et de la Digitalisation ; Lucrèce Débadé, représentant le ministère des petites et moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi; Darius Dadé, représentant le ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts ; Adodo
Soumanou, représentant le ministère de l’Economie et des Finances ; Sakinatou Bello, représentant le ministère du Plan et du Développement. Le ministre de la Communication et de la Poste s’est engagé à suivre de près le fonctionnement de la structure et à plaider pour qu’il soit mis à la disposition du Fapa un budget conséquent.

LIRE AUSSI:  Présidentielle 2021 : 5 millions 523 mille 524 électeurs attendus aux urnes

Faire de la production audiovisuelle, une puissance

Dominer à travers la production audiovisuelle, c’est possible et faisable. A cœur ouvert, le ministre de la Communication et de la Poste a exprimé aux administrateurs du Fapa, son souhait de voir le Bénin briller par son industrie audiovisuelle. Il ajoute qu’il est temps que les yeux du monde soient également tournés vers le Bénin. Et pour cela, il faut des productions audiovisuelles de qualité. Illustrant la force de la production audiovisuelle, le ministre cite l’industrie cinématographique nigériane qui, à travers Nollywood, force l’admiration. Il insiste également sur le rôle précurseur et persuasif que joue l’audiovisuel. Le ministre va rappeler qu’avant que les Américains n’élisent leur premier président afro-américain, il a fallu que plusieurs productions audiovisuelles mettent en avant des présidents américains noirs. C’est le cas dans des séries comme « 24h au chrono ». De plus en plus, l’on exhibe également des femmes présidentes des Etats-Unis dans les séries. C’est certainement le signe que l’on n’est plus loin de cette possibilité. Le ministre Alain Orounla invite alors les administrateurs à réaliser le pouvoir de la production audiovisuelle et à en faire une arme au service du développement du Bénin. « Il faut un changement total d’orientation. Le Conseil d’administration est le quartier général de la prise de décisions. C’est vous qui dessinez les ambitions et définissez les orientations. Je voudrais que les administrateurs fassent preuve de sérieux et prennent leurs responsabilités. La première mission, c’est d’identifier et d’évaluer un vrai budget de production et de promotion audiovisuelle. C’est un enjeu dont le gouvernement est conscient… Le gouvernement a signé avec le Conseil d’administration du Fonds d’appui à la production audiovisuelle, un contrat d’objectifs… Je reste confiant quant aux perspectives ambitieuses que nous formulons pour le Fapa », a affirmé le ministre Alain Orounla.

LIRE AUSSI:  Descente hier dans les locaux de la CNMAN et de l’ABSU-CEP: «La pression sera forte», dixit le ministre Etienne Kossi