Installé nouveau maire: Germain Wanvoègbè pour changer le visage d’Adjarra

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Installé nouveau maire: Germain Wanvoègbè pour changer le visage d’Adjarra


Investi dans ses nouvelles fonctions de maire d’Adjarra ce samedi 6 juin par Joachim Apithy, préfet de l’Ouémé, Germain Sourou Wanvoègbé mesure déjà l’importance des tâches qui l’attendent. « A partir de ce jour samedi 6 juin 2020 et ce jusqu’en 2026, le seul parti qui vaille et a droit de cité est et sera, le Parti du développement d’Adjarra (Pda) », déclare le nouvel édile d’Adjarra. Ainsi, pour l’élu de l’Union progressiste dans l’arrondissement de Malanhoui, l’heure du décollage d’Adjarra a véritablement sonné. Germain Sourou Wanvoègbé s’engage à mettre la commune sur l’orbite du développement pour changer son visage dans tous les secteurs de la vie socio-économique notamment dans les domaines de l’eau potable, de l’électricité, des infrastructures routières, de la santé, des échanges commerciaux, du tourisme et de l’éducation. Pour y parvenir, l’opérateur économique et chargé de Mission du président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, appelle à la mobilisation de toutes les couches laborieuses d’Adjarra qu’ils soient fonctionnaires, intellectuels de tous ordres, artisans, artistes, jeunes femmes, sages et notables, étudiants et paysans et autres. Germain Sourou Wanvoègbé dit attendre beaucoup de ces derniers pour que résonne désormais aux plans national et international la cité des Tambours. Le nouveau maire d’Adjarra compte relever ce défi avec le soutien du président de la République Patrice Talon et des partenaires de la commune. « Nous avons le destin de toute une commune à conduire désormais pour les six années à venir. Nous nous sommes préparés et sommes déjà prêts pour la bataille », rappelle-t-il à ses autres collègues membres du conseil communal pour les inviter à se souder derrière lui pour sortir Adjarra de l’ornière du sous-développement et des sentiers battus.

LIRE AUSSI:  En prélude au scrutin du 28 février prochain : Démarrage ce jour de la distribution des cartes d’électeur dans le Borgou-Alibori

Investi dans ses nouvelles fonctions de maire d’Adjarra ce samedi 6 juin par Joachim Apithy, préfet de l’Ouémé, Germain Sourou Wanvoègbé mesure déjà l’importance des tâches qui l’attendent. « A partir de ce jour samedi 6 juin 2020 et ce jusqu’en 2026, le seul parti qui vaille et a droit de cité est et sera, le Parti du développement d’Adjarra (Pda) », déclare le nouvel édile d’Adjarra. Ainsi, pour l’élu de l’Union progressiste dans l’arrondissement de Malanhoui, l’heure du décollage d’Adjarra a véritablement sonné. Germain Sourou Wanvoègbé s’engage à mettre la commune sur l’orbite du développement pour changer son visage dans tous les secteurs de la vie socio-économique notamment dans les domaines de l’eau potable, de l’électricité, des infrastructures routières, de la santé, des échanges commerciaux, du tourisme et de l’éducation. Pour y parvenir, l’opérateur économique et chargé de Mission du président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, appelle à la mobilisation de toutes les couches laborieuses d’Adjarra qu’ils soient fonctionnaires, intellectuels de tous ordres, artisans, artistes, jeunes femmes, sages et notables, étudiants et paysans et autres. Germain Sourou Wanvoègbé dit attendre beaucoup de ces derniers pour que résonne désormais aux plans national et international la cité des Tambours. Le nouveau maire d’Adjarra compte relever ce défi avec le soutien du président de la République Patrice Talon et des partenaires de la commune. « Nous avons le destin de toute une commune à conduire désormais pour les six années à venir. Nous nous sommes préparés et sommes déjà prêts pour la bataille », rappelle-t-il à ses autres collègues membres du conseil communal pour les inviter à se souder derrière lui pour sortir Adjarra de l’ornière du sous-développement et des sentiers battus.

LIRE AUSSI:  An 1 de la Cour Djogbénou : 420 décisions rendues en un an