Interconnexion Nord Bénin-Nord Togo:Le poste de transformation électrique de Sokodé opérationnel

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Interconnexion Nord Bénin-Nord Togo:Le poste de transformation électrique de Sokodé opérationnel


Le président de la République Boni Yayi et son homologue du Togo, Faure Gnassingbé, ont procédé, jeudi 26 mars dernier à Sokodé au Togo, à la mise en service du poste de transformation électrique de Sokodé. L’ouvrage est une composante essentielle du projet d’interconnexion Nord Togo-Nord Bénin.

LIRE AUSSI:  Cour constitutionnelle: Appréciations sur les dix dernières années à la Cour constitutionnelle

Un pas de plus dans la sécurisation de l’énergie dans l’espace CEB. Le poste de transformation électrique de Sokodé est désormais une réalité, après ceux construits à Sakété en 2007, Kara en 2009 et Parakou en 2010. Symbole d’une intégration énergétique réussie ou marque de dynamisme de la coopération entre le Bénin et le Togo ? En tout cas, Djibril Salifou, directeur général de la Communauté électrique du Bénin (CEB) y voit le signe d’une réelle progression dans l’initiative d’interconnexion du Nord Bénin-Nord Togo. L’ouvrage inauguré jeudi dernier par les chefs d’Etat des deux pays, vise selon lui, à augmenter la capacité de transport et de fourniture de l’énergie électrique pour les régions centrale et de la Kara, à sécuriser l’approvisionnement en énergie pour les régions centrale et de la Kara, à réduire les pertes électriques sur la ligne 161 Kv Sokodé-Kara et la ligne 66 Kv Kara-Sokodé dans le sens nord-sud, et à secourir en cas d’indisponibilité de la portion de ligne Sokodé-Kara, la région de la Kara et le Nord-Bénin. Il devra aussi permettre une meilleure souplesse d’exploitation de la ligne 161 Kv en cas de maintenance et une meilleure sélectivité en cas d’avarie sur le même tronçon et après la réalisation de la ligne Onigbolo-Parakou. Le montant global des travaux est estimé à 11 milliards 797 millions de francs CFA, obtenu sous forme de prêt du gouvernement togolais auprès de Eximbank de Chine et rétrocédé à la CEB. Les travaux initialement prévus pour 24 mois n’ont duré que 19 mois.

LIRE AUSSI:  Réalisation des activités d’opérationnalisation de la Sgds-Gn Sa: La gestion moderne des déchets actée !

Exemple d’intégration !

«Le poste de transformation électrique de Sokodé revêt pour le Bénin et le Togo une importance économique et stratégique réelle. Il vient à point nommé pour fiabiliser la fourniture de l’énergie électrique pour les localités des régions centrale, de la Kara et du Nord-Bénin», souligne Dammipi Noupokou, ministre des Mines et de l’Energie du Togo. Ce projet, poursuit-il, fait partie d’un vaste programme commun d’extension et de sécurisation du réseau en vue de mettre les deux pays à l’abri du phénomène de perturbations dans la fourniture de l’énergie électrique et ses conséquences néfastes. Il est prévu dans l’agenda des deux pays, la construction de lignes 161 Kv d’interconnexion Onigbolo-Parakou, Sakété-Porto-Novo, Mango-Dapaong, Bembèrèkè-Malanville, Natitingou-Porga-Dapaong, Lomé-Atakpamè, Lomé-Cotonou-Onigbolo. Le même programme s’étend à la construction de lignes 330 Kv d’interconnexion Ghana-Togo-Bénin-Nigeria pour favoriser les échanges d’énergie ainsi que le projet d’interconnexion entre Birnin Kebbi (Nigeria)-Niamey-Ouagadougou-Malanville. Qui vise la fourniture de l’électricité au Niger, au Burkina-Faso et à la CEB à partir bu barrage de Kainji au Nigeria.
«L’ambition de nos chefs d’Etat est que tout citoyen, où qu’il se trouve sur le territoire de la communauté, dispose de l’énergie électrique en quantité, en qualité et à moindre coût », martèle Barthélémy Kassa, ministre béninois en charge de l’Energie. Il soutient que le projet d’aménagement hydroélectrique d’Adjarala qui répond à cette ambition est inscrit dans l’agenda de coopération des deux pays pour sécuriser la disponibilité et la qualité de l’énergie. Le lancement des travaux de construction de ce barrage est annoncé dans un futur proche.

LIRE AUSSI:  Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication: Démarrage des travaux de la 2e session ordinaire des conseillers