Investiture de Patrice Talon pour un second mandat: Les temps forts de l’événement

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Investiture de Patrice Talon pour un second mandat: Les temps forts de l’événement


Au rythme d’une salve de 12 coups de canon, le président de la République, Patrice Talon, a prêté serment, dimanche 23 mai dernier au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, pour le compte de son second mandat. Renvoyé à l’exercice de ses fonctions par la Cour constitutionnelle réunie en audience solennelle délocalisée, le chef de l’Etat a, à son tour, investi le  vice-président de la République, Mariam Chabi Talata désormais Grande chancelière de l’Ordre national du Bénin.

LIRE AUSSI:  Pilotage des drones: Des professionnels des médias outillés

Il sonnait 9 h 55 min quand le président de la République, Patrice Talon, accompagné de son épouse, Claudine Gbénagnon, fait son entrée au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo pour son investiture. Il est vêtu d’un costume bleu nuit, chemise blanche et cravate assortie à la veste. La première dame, quant à elle, s’est distinguée par une tenue traditionnelle coiffée d’un foulard de couleur orange. Sous les applaudissements nourris des invités et de la population, le couple présidentiel foule le tapis rouge dressé pour la circonstance jusqu’au podium. Il salue le premier vice-président de la République, Mariam Chabi Talata arrivée cinq minutes plus tôt accompagnée de son époux.
Le président de la République prend place pour la prestation de serment et son investiture. Le protocole d’Etat annonce le déroulé de la cérémonie. Il est 10 h 00. Tout commence par l’ouverture officielle de l’audience solennelle de la Cour constitutionnelle devant les membres de l’Assemblée nationale, de la Cour suprême et de la Cour des comptes. Les sept sages de la haute juridiction font leur entrée et s’installent sur le podium. Le président Joseph Djogbénou annonce l’ouverture de l’audience solennelle de prestation de serment du président de la République. Il invite le secrétaire général de la Cour constitutionnelle, Gilles Badet, à donner lecture de la décision portant proclamation des résultats définitifs de l’élection du duo présidentiel à l’issue du scrutin du 11 avril 2021. Ce qui a été fait. Le président de la Cour constitutionnelle a invité ensuite le président de la République élu à se rapprocher du pupitre pour prêter le serment prévu à l’article 53 de la Constitution béninoise. Patrice Talon s’exécute.

LIRE AUSSI:  Pilotage des drones: Des professionnels des médias outillés

Obéissance assurée de l’Armée

Main droite levée, il a prêté le serment suivant : « Devant Dieu, les mânes des ancêtres, la nation et devant le peuple béninois, seul détenteur de la souveraineté ; Nous, Patrice Talon, président de la République, élu conformément aux lois de la République jurons solennellement : – de respecter et de défendre la Constitution que le peuple béninois s’est librement donnée ; – de remplir loyalement les hautes fonctions que la nation nous a confiées ;
– de ne nous laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine, de consacrer toutes nos forces à la recherche et à la promotion du bien commun, de la paix et de l’unité nationale ;
-de préserver l’intégrité du territoire national; – de nous conduire partout en fidèle et loyal serviteur du peuple. En cas de parjure, que nous subissions les rigueurs de la loi ».
Le serment a été prêté au rythme de 12 coups de canon tirés pour annoncer le caractère solennel de l’acte. La prestation de serment terminée, Patrice Talon a été renvoyé à l’exercice de ses fonctions de président de la République. Le président de la Cour constitutionnelle a enjoint au secrétaire général de la haute juridiction de dresser le procès-verbal de la cérémonie de prestation de serment dont copie sera notifiée au président de la République et publiée au Journal Officiel et partout où besoin sera. Joseph Djogbénou félicite ensuite Patrice Talon et lui souhaite un excellent mandat.
Poursuivant le programme, le protocole d’Etat invite la Grande chancelière de l’Ordre national du Bénin, Koubourath Osséni, pour la remise du grand collier au président de la République. Patrice Talon préfère recevoir en main le grand collier qu’il remet à son aide de camp. Koubourath Osséni appose un pin’s sur l’ouverture du costume du chef de l’Etat. Vient ensuite l’étape du cérémonial du drapeau national, symbole de l’unité nationale.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: De graves irrégularités relevées au Fonds national de microfinance

Le chef d’état-major général des Forces armées béninoises (Fab), le contre-amiral Patrick Jean-Baptiste Aho et le porteur du drapeau national sont invités à se diriger vers le podium. Patrick Jean-Baptiste Aho saisit le drapeau de commandement des mains de son porteur et le remet au président de la République. Par cet acte, le chef d’état-major général des Forces armées béninoises et toute sa troupe font allégence au président Patrice Talon en qualité de chef suprême des Armées. Ils lui doivent à cet effet obéissance. Le chef de l’Etat saisit le drapeau national avant de le retourner au contre-amiral Patrick Jean-Baptiste Aho. Il renvoie ce dernier à la poursuite de l’exercice de ses fonctions de commandement des Fab et de toute la hiérarchie militaire.

Mariam Talata, Grand chancelier du Bénin

Le président de la République, Patrice Talon désormais investi dans ses fonctions pour son second mandat, procède à son tour, à l’installation du vice-président de la République. Il élève Mariam Chabi Talata au rang de Grand-croix de l’Ordre national du Bénin. Le chef de l’Etat remet les attributs, notamment l’écharpe et autres insignes de Grand chancelier de l’Ordre national du Bénin au vice-président de la République, conformément aux dispositions de l’article 54 de la Constitution. Lesquelles font du vice-président de la République, le Grand chancelier de l’Ordre national du Bénin. Mariam Chabi Talata remplace ainsi Koubourath Osséni en poste depuis 2009.

LIRE AUSSI:  Ticad 7 : Patrice Talon échange avec le basketteur Rui Hachimura

Le président et le vice-président de la République installés, le protocole d’Etat invite le chef de l’Etat à prononcer son discours. Il sonnait 10 h 29 min.
Patrice Talon dévoile alors les clés de son second et ultime mandat qu’il place sous le crédo « Liberté, Démocratie et Bonne Gouvernance ». Il place ce nouveau quinquennat sous le sceau « hautement social » avec la poursuite des actions qu’il a entamées dans tous les domaines au cours de son premier mandat, notamment en matière d’assainissement des finances publiques, de la lutte contre la corruption et l’impunité, surtout des élites.

Les secteurs de la santé, de l’éducation, l’énergie, l’eau potable et autres mobiliseront aussi ses énergies pendant ce nouveau quinquennat. En somme, le président de la République a livré un discours plein d’engagements et de défis pour garantir un mieux-être à la population et faire reculer la pauvreté au Bénin. L’étape du discours met fin à la cérémonie qui s’est achevée à 10 h 45. Le président de la République salue les personnalités présentes, avant de se retirer du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, après les honneurs militaires dus à son rang. La cérémonie a connu la présence de différentes personnalités de la République, des anciens présidents d’institutions dont Me Robert Dossou ainsi que des membres du corps diplomatique accrédités près le Bénin.