Investiture du président de la République: Talon peut ne pas porter le grand collier

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Investiture du président de la République: Talon peut ne pas porter le grand collier

Mme Osséni KoubourathMme Osséni Koubourath

A l’occasion de son investiture, le 23 mai prochain à Porto-Novo, le chef de l’Etat, Patrice Talon, peut ne pas porter son collier de grand maître de l’Ordre national du Bénin comme ce fut le cas en 2016. En faisant ce choix, par exemple, Patrice Talon n’enfreint aucun texte de la République. Au contraire, la loi indique que le collier est à lui « remettre ».

LIRE AUSSI:  Audience à la Haac: Un projet de création de médias pour appuyer la formation

Le président Patrice Talon peut porter ou non le collier de grand maître de l’Ordre national du Bénin lors de son investiture, le 23 mai prochain à Porto-Novo. La loi lui laisse le choix libre. Il n’est pas exclu que cette question revienne sur la place publique une nouvelle fois. Car, en 2016, le chef de l’Etat n’a pas souhaité porter le grand collier et l’écharpe contrairement à la tradition perpétuée par ses prédécesseurs.
En effet, Patrice Talon a préféré prendre les coffrets contenant ces deux attributs dans ses mains plutôt que de se les faire porter par la grande chancelière de l’Ordre national. Son choix a alors suscité moult commentaires au sein de l’opinion publique nationale qui pensait que le premier magistrat est en faute. Ce qui n’est pas le cas, a expliqué la grande chancelière de l’Ordre national du Bénin, Dr Kuburat (vraie orthographe de son prénom) Anjorin Osseni, lors d’une interview qu’elle a accordée à la presse, mercredi 12 mai dernier au siège de son institution à Cotonou.
La grande chancelière a fait observer que l’article 22 de la loi organique de la Grande chancellerie stipule qu’on «remet » le grand collier de grand maître au président de la République. « Il y a trois attributs qui sont portés au chef de l’Etat lors de son investiture: le grand collier de grand maître, l’écharpe de grand-croix et le pin’s. Mais pour le grand collier, l’article 22 de la loi organique dit ceci : Le président de la République lors de la cérémonie de son investiture est reconnu comme grand maître de l’Ordre par le grand chancelier qui lui remet le grand collier en prononçant les paroles suivantes… », cite Dr Kuburat Anjorin Osseni en insistant sur le verbe «remettre». « Qui lui remet !!! ça veut dire qu’on peut le lui mettre comme on peut le lui remettre. C’est ce que la loi dit. Lui, il veut qu’on le lui remette… La dernière fois, beaucoup de gens se demandaient pourquoi il a refusé de porter. J’ai répondu qu’il n’a pas refusé, il l’a pris et c’est ce qui est dit dans la loi…», ajoute la grande chancelière qui, ce faisant, anticipe sur cette polémique qui pourrait resurgir.
Poursuivant ses explications, Dr Kuburat Anjorin Osseni dit avoir anticipé sur ce sujet, il y a quelques années, quand elle a constaté que l’ancien président français, François Hollande, lors de son investiture, n’avait pas porté le collier et qu’il s’est juste contenté de le prendre.
« Après l’investiture, j’ai appelé mon homologue français, le Général Jean-Louis Georgelin, qui m’a expliqué que depuis le président Giscard d’Estaing, les présidents (qui sont investis dans leurs fonctions) refusent de mettre le collier, et que c’est leur droit. Et moi, j’ai vu aussi que chez nous, c’est également un droit de ne pas le mettre… », souligne-t-elle.
Ainsi, pour son investiture, dimanche prochain, le président Patrice Talon peut encore décider de ne pas porter ses attributs de chef de l’Etat comme il peut choisir de les porter.

LIRE AUSSI:  Cour constitutionnelle: Deux délégations estudiantines chez Théodore Holo