Ismaël Bako, basketteur bénino-belge face à la presse : « J’ai beaucoup de projets pour mon pays d’origine… »

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ismaël Bako, basketteur bénino-belge face à la presse : « J’ai beaucoup de projets pour mon pays d’origine… »

Bako Ismaël

Ismaël Bako, basketteur international bénino-belge, a échangé, vendredi 9 juillet dernier, avec les hommes des médias à Cotonou. Au cours de cette conférence de presse, le pivot d’Asvel Lyon-Villeurbanne a dévoilé son ambition et ses différents projets pour le Bénin.

LIRE AUSSI:  Fédération béninoise de Gymnastique: Les performances réalisées en 10 ans

En vacances au Bénin, Ismaël Bako, basketteur international bénino-belge, a rencontré, vendredi 9 juillet dernier, la presse béninoise à
Cotonou. Entouré pour la circonstance de Bonaventure Coffi Codjia, directeur des Sports d’élite et Ismahinl Onifadé, président de la Fédération béninoise de Basket-ball, le natif de Louvain a exposé son ambition et ses projets pour le Bénin. Le pivot du club de basket-ball français, Asvel Lyon-Villeurbanne, s’est montré très attaché à ses origines : « Je suis bel et bien Béninois à travers mon père qui vient de Natitingou», a-t-il affirmé. Pour lui, c’est pour convenance personnelle que ses parents ont fait l’option qu’il évolue sous les couleurs belges. « A ma naissance, il a été convenu que je reste en Belgique où j’ai grandi», a expliqué le Benino-belge désormais prêt à accompagner les jeunes Béninois à avoir une carrière décente. Convaincu qu’il existe de jeunes talents qui n’ont besoin que d’une aide pour jouer au haut niveau, il se dit engagé à y oeuvrer. «Je sais que le Bénin dispose des talents à qui, il faut donner la possibilité de participer à des activités internationales comme les camps et les écoles de formation sur le continent européen et aussi aux États-Unis», a-t-il martelé. Pour Ismaël Bako qui travaille en étroite collaboration avec le ministère des Sports et la Fédération béninoise de Basket-ball, il faut offrir des opportunités à ces jeunes Béninois afin de leur permettre d’éclore leur talent. Ambassadeur de « Hubi et Vinciane Fondation », le basketteur de 25 ans entend améliorer le niveau de vie des populations défavorisées au Bénin. « J’ai le projet de parcourir les hôpitaux, les villages, les zones agricoles afin d’aider à améliorer la vie des populations qui souffrent de la malnutrition », a-t-il conclu. Bonaventure Coffi Codjia pense qu’à l’instar de Ian Mahinmi et Isabelle Yacoubou, l’international Ismael Bako constitue une grande chance pour le Bénin. « Ismaël est un sportif de très haut niveau et le Bénin a besoin de son expérience et de son réseau », a-t-il fait savoir. Il le rassure à cet effet du soutien du ministère des Sports et de la Fédération béninoise de Basket-ball.

LIRE AUSSI:  Tournoi de football « Arbre de Noël »: Les quarts de finale prévus pour ce week-end