Itu Télécom World 2017: Les lauréats béninois reçoivent leurs prix

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Itu Télécom World 2017: Les lauréats béninois reçoivent leurs prix


Le ministre de l’Economie numérique et de la Communication (Menc), Rafiatou Monrou a procédé, ce jeudi 12 octobre, à Cotonou, à la remise de prix aux start-up lauréates de l’Itu Télécom World 2017 en Busan en Corée du Sud. La cérémonie distingue trois développeurs de solutions numériques qui se sont illustrés dans les domaines de l’e-santé, l’e-agriculture et l’e-commerce.

LIRE AUSSI:  Lancement de l’ouvrage Gbè kpo do nukon: Un recueil de poèmes empreint d’optimisme et d’espoir

La vision du Gouvernement de faire du Bénin la plate-forme des services numériques de l’Afrique de l’Ouest à l’horizon 2021 prend progressivement corps. Elle a connu un coup d’accélérateur avec la participation du pays à l’Itu Télécom World 2017 à Busan en Corée du Sud. Pour sa première participation, le pays s’est distingué avec deux prix.
Le premier, le prix d’excellence est décerné par l’Union internationale des télécommunications (Uit) au ministère de l’Economie numérique et de la Communication (Menc), pour ses efforts en faveur du développement des Tic au Bénin. La deuxième distinction, « le prix du pays hôte récompensant la solution la plus intéressante et la plus innovante du pays hôte », revient à la start-up ‘’Go incubator’’ pour sa solution « Adiyèabà » dans l’e-agriculture. Il s’agit d’un dispositif électronique unique dans la sous-région qui permet de contrôler l’humidité, la température d’une couveuse connectée à distance, explique ses concepteurs Rachidi Ali et El-Mi-Irady Sanni.
« Adiyèabà » permet l’utilisation des Tic pour accroître la production de poussins à travers une couveuse connectée, 50 % moins chère par rapport à ses concurrents, peut être piloté par une application web et mobile et est déjà en exploitation dans le pays », explique le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Rafiatou Monrou.
Ces deux prix honorent le Bénin et témoignent de la reconnaissance de ses efforts dans le domaine du numérique. « Ils nous encouragent et nous invitent à innover davantage afin de positionner le Bénin comme la plate-forme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest », souligne-t-elle.
Le Bénin a également brillé à ce forum international avec les solutions ‘’Belle imagerie’’ présentées par Hans Gbossa dans le domaine de ‘’e-santé et ‘’Eya’’ de la start-up Btech de Coffi Eric Mètinhoué dans l’e-commerce.
Belle imagerie est la première plate-forme de radiologie au Bénin qui met en relation les centres d’imagerie, les médecins et les patients. Selon le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, cette solution permet « d’améliorer la disponibilité des services de santé à travers la télé-radiologie notamment l’interprétation des clichés de radiologie à distance ».
La solution « Eya » est un outil de suivi des colis qui propose des informations d’expédition les plus récentes en temps réel et directement sur l’ordinateur, le téléphone portable ou l’appareil portatif », a-t-elle détaillé.
A l’en croire, ces trois start-up ont bien défendu les couleurs nationales à l’Itu Télécom World 2017. « Pour une première participation, le pavillon du Bénin a été idéalement positionné dans la ‘’smart City’’ de Busan attirant de nombreux visiteurs venus d’horizons divers. Outre la présentation des enjeux du Programme d’actions du Gouvernement (Pag) au public, les start-up béninoises ont démontré l’ingéniosité de leurs solutions aux différents visiteurs du pavillon national », se réjouit-elle.
Pour en arriver là, le ministère de l’Economie numérique a mis les bouchées doubles afin d’honorer le pays. « Afin de faire de cet évènement une réussite et une véritable vitrine des innovations en cours au Bénin, le ministère a fait le choix de mettre en avant les projets phares du secteur ainsi que les innovations des start-up béninoises »,
a-t-elle poursuivi.
Avec ces deux distinctions, le Bénin amorce une marche irréversible vers l’élaboration d’une stratégie d’encadrement et de promotion des start-up béninoises en vue de la promotion de l’économie numérique.

LIRE AUSSI:  Mono: La terre a tremblé à Houéyogbé