Jean Claude Codjia au sujet de l’affluence dans les centres de vaccination: « Le message du chef de l’Etat a été entendu… »

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Jean Claude Codjia au sujet de l’affluence dans les centres de vaccination: « Le message du chef de l’Etat a été entendu… »


Ça grouille de monde au niveau des centres retenus pour la vaccination contre la Covid-19. Le préfet de l’Atlantique, Jean Claude Codjia s’en réjouit après avoir pris sa dose et constate que le message de Patrice Talon a produit ses effets.

LIRE AUSSI:  Vaccination contre la Covid-19: « L’ambition du gouvernement, c’est de protéger au mieux les populations »

L’engouement est perceptible au niveau des centres de santé dédiés à la vaccination contre la Covid-19. Les Béninois se mettent résolument au pas. C’est le constat fait, ce mercredi 25 août, à l’hôpital de zone d’Allada, par le préfet du département de l’Atlantique, qui y a pris sa dose. « Je voudrais dire combien je suis heureux de voir l’affluence ici. C’est la preuve que le message du chef de l’Etat a été entendu. Pour ceux qui hésitent encore, je voudrais leur dire ce qu’ils savent dejà, que la Covid-19 tue. Il n’est point nécessaire de faire un tour dans les centres agréés de suivi et de traitement des cas graves pour s’en convaincre », fait savoir Jean Claude Codjia. Il faut noter que dimanche dernier, le président Patrice Talon avait lui-même tiré la sonnette d’alarme en indiquant que la recrudescence des cas de Covid-19 est préoccupante à plus d’un titre. Ce, d’autant que de nouveaux cas graves et de nombreux décès sont enregistrés ces derniers jours, y compris dans le rang des sujets très jeunes.
« L’approche prophylactique adoptée par notre cher pays à l’instar de plusieurs autres n’a pas suffi à endiguer le mal. En bon père de famille, celui qui donne l’exemple, qui montre le chemin, qui prend toutes mesures pour assurer la protection des siens, le président Patrice Talon a imprimé une logique réfléchie de gestion de la crise sanitaire chez nous au Benin. Il s’est fait vacciner et a pris toutes les dispositions relevant de son pouvoir afin de garantir aux Béninois, à tous les citoyens de ce pays un dispositif de dépistage et la disponibilité de vaccin contre la Covid-19 », souligne le préfet de l’Atlantique avant de déduire que le mal est perfide et fait des victimes sans dictinction de sexe, d’âge, de provenance. Il invite donc les maires, les chefs d’arrondissements, de villages et de quartiers de ville les responsables d’associations professionnelles et confessionnelles à lui emboîter le pas.
« Je les exhorte à inviter nos concitoyens à se rendre dans les centres de santé retenus pour protéger notre vie, la vie des proches. Nous devons nous vacciner pour nous-mêmes et pour les personnes qui nous sont chères. Prenons donc la bonne décision en nous fiant à la bonne information, celle des canaux officiels, celle de nos gouvernants». Pour Patrice Talon, au-delà du respect des gestes barrières, la vaccination reste la meilleure voie dont nous disposons actuellement pour réduire la propagation du virus et surtout éviter ses formes graves. « La Covid-19 tue ! Nous avons besoin de tous les enfants du Bénin. Vivants et mobilisés pour le développement de notre Nation. Vaccinons-nous ! ». Et les Béninois répondent massivement à cet appel du chef de l’Etat. Telle est la conviction du préfet du département de l’Atlantique, Jean Claude Codjia.

LIRE AUSSI:  Ambiance électorale: Le Facica ratisse large dans l'Atlantique