Jean-Michel Abimbola, ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts: « J’ai un budget assez consistant pour 2020 »

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Jean-Michel Abimbola, ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts: « J’ai un budget assez consistant pour 2020 »


«…. Le projet de budget du ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts pour 2020 est de 30 milliards 105 millions Fcfa. C’est un budget assez consistant qui devrait nous permettre de pousser un peu plus loin l’ambition du chef de l’État et du gouvernement de mettre le tourisme au cœur de l’économie béninoise, de faire du tourisme alimenté par la culture et les arts, le deuxième pilier de l’économie nationale après l’agriculture.

LIRE AUSSI:  Session de remplacement du BEPC 2015: 96 candidats libres grugés au CEG Zongo composent dès ce jour

Nous allons, avec ce budget qui est essentiellement à 85 % un budget d’investissement, atteindre les objectifs clairs sur les projets phares qui sont en cours, relativement à Ouidah avec un musée, une marina que nous voulons créer au niveau de la porte du non-retour, une station balnéaire au niveau d’Avlékété, à Abomey avec un musée de l’épopée des Amazones et des rois du Danxomè, à Ganvié avec la réhabilitation de la Cité lacustre, à Kétou avec le palais royal, à Nikki avec le Palais royal et une nouvelle arène pour la Gaani sans oublier les projets massifs de formation dans les professions du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration et de guidage pour avoir les professionnels les plus aguerris. Il y a également d’autres projets qui sont la mise en œuvre des classes culturelles pour permettre à nos enfants de s’initier très tôt aux arts et à la culture (…).
Nous sommes persuadés que nous allons réaliser un taux de consommation honorable en 2020 pour que chaque Béninois puisse commencer par se rendre compte du potentiel inestimable que notre pays a en la matière.
Cela fait des années que je connais le site du ‘’Dur combat d’Atchoukpa’’. Ces sites qui ont un potentiel historique et touristique dans notre pays, nous en avons des dizaines, voire des centaines. L’Etat ne peut pas tout faire en même temps. Depuis trois ans maintenant, nous sommes dans une dynamique où nous voulons d’abord nous concentrer sur certains centres qui vont avoir une offre pour appeler la demande. C’est à partir de là que nous allons commencer par alimenter les autres sites. C’est d’abord aux collectivités locales de valoriser les sites qui sont sur leurs territoires. Il est important que dans les Plans de développement communal (Pdc), nous puissions retrouver cela. Ça voudrait dire qu’à Atchoukpa dans la commune d’Avrankou, on a conscience que c’est important et c’est à partir de là que le gouvernement pourrait identifier, documenter et faire de ce site, un site à potentiel national et international. Le tourisme est un indicateur de développement dans un pays. Le jour où nous aurons une arrivée massive de touristes, ça veut dire que le Bénin a atteint un niveau de développement considérable… ».

LIRE AUSSI:  Médiateur de la République: Le garde des Sceaux et le représentant résident du Pnud reçus