Jet des ordures sur les voies publiques: La répression lancée 

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Jet des ordures sur les voies publiques: La répression lancée 


Les citoyens qui déversent des ordures, à leur bon vouloir, aux abords des voies publiques devront très vite se ressaisir. Le procureur de la République, Elonm Mario Mètonou, promet une lutte sans merci à leur encontre. Déjà les forces de l’ordre ont été instruites pour sévir.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la femme africaine: Appel à la renaissance

« Si vous voyez des gens jeter des ordures sur les voies publiques, interpellez-les et engagez la procédure », a ordonné le procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou, Elonm Mario Mètonou, aux forces de l’ordre. C’est à l’occasion de sa première réunion de commandement avec les Officiers de police judiciaire.
Selon le procureur de la République, Elonm Mario Mètonou, l’insalubrité à Cotonou, capitale économique du Bénin, est de plus en plus critique. Il a déploré l’incivisme délibéré dont font preuve les populations qui prennent du plaisir à déverser les ordures ménagères aux abords des voies publiques. Pourtant, précise-t-il, tous les ménages de Cotonou ont l’obligation de s’abonner aux services de collecte des ordures. Selon lui, ce sont des comportements qui contrastent avec les ambitions de développement que porte le gouvernement pour la ville de Cotonou. Il fait notamment référence aux projets d’aménagement urbain mis en œuvre dans cette ville.
Avec les différents travaux prévus dans le cadre de l’asphaltage, Cotonou devrait avoir un visage plus attrayant. Mais ces travaux seront ternis par l’incivisme des citoyens si l’on n’y prend garde. C’est pourquoi le procureur de la République a ordonné l’interpellation des citoyens indélicats. Les forces de l’ordre ont reçu des instructions à cet effet pour poursuivre tout citoyen qui jetterait des ordures sur les voies publiques. La répression est lancée pour mettre définitivement fin à ce mal pernicieux qui a longtemps terni l’image de la capitale économique.

LIRE AUSSI:  Alphabétisation et modernité: Bolloré forme ses agents