Jeux mondiaux Special olympics – Los Angeles 2015: La participation de la délégation béninoise hypothéquée

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Jeux mondiaux Special olympics – Los Angeles 2015: La participation de la délégation béninoise hypothéquée


Los Angeles, aux Etats-Unis d’Amérique, accueille du 25 juillet au 2 août prochain, plus de 7000 athlètes de Special Olympics venant de 170 nations dans 21 disciplines sportives olympiques. L’arrivée de toutes les délégations étant prévue à partir de ce jour, lundi 20 juillet, celle du Bénin risque de ne pas être de la partie.

LIRE AUSSI:  Développement de la lutte au Bénin : La Fébélutte, l’Uffl et l’Injeps s’associent

Après 16 ans d’absence, les Jeux olympiques spéciaux sont de retour aux Etats-Unis. La dernière fois c’était en 1999 à Raleigh, en Caroline du Nord. Les derniers Jeux mondiaux d’été ont eu lieu en 2011 à Athènes. Ces jeux attirent l’attention sur les talents et les capacités des personnes handicapées mentales. Ainsi, les Jeux de Los Angeles offriront également l’occasion de débattre sur l’impact des activités «Special olympics» sur la vie des personnes ayant une déficience intellectuelle. Les Jeux olympiques spéciaux ont donc pour but de permettre aux handicapés mentaux de s’épanouir par le sport. Les handicapés tirent des Jeux olympiques spéciaux des bénéfices à la fois physiques, mentaux, sociaux et spirituels. La communauté peut également mieux comprendre et accepter les déficients intellectuels à travers ces évènements. Plus de 200 millions de personnes dans le monde souffrent d’une déficience intellectuelle.

D’après l’histoire, les Jeux olympiques spéciaux ont été créés par Eunice Kennedy Shriver, sœur du président américain John Fitzgerald Kennedy. En 1957, elle a pris la direction de la Fondation Joseph P. Kennedy Jr en faveur des handicapés, et organise en juin 1962, un camp sportif pour une trentaine de handicapés mentaux dans sa maison dans le Maryland.
C’est en juillet 1968, que les premiers Jeux olympiques spéciaux ont lieu à Chicago. Près de 1000 athlètes en provenance du Canada et des États-Unis ont participé aux épreuves de natation, d’athlétisme et de hockey en salle. En 1988, le Comité international olympique reconnaitra officiellement les Jeux olympiques spéciaux.
Les Jeux olympiques spéciaux sont à différencier des Jeux paralympiques destinés uniquement à des athlètes handicapés physiques ou visuels qui sont sélectionnés pour participer aux épreuves.
L’organisation «Special olympics» est implantée dans plus de 180 pays au nombre desquels le Bénin dont les ambassadeurs, à cause des billets de transport qui, jusqu’au samedi 18 juillet dernier, n’avaient pas encore été mis à leur disposition, risquent malheureusement de ne pas effectuer le déplacement pour Los Angeles où les Jeux mondiaux de Special olympics auront lieu du 25 juillet au 2 août prochain. A l’occasion, 16 athlètes dans trois disciplines sportives, à savoir le football féminin à cinq joueuses en salle, le cyclisme et l’athlétisme, sont appelés à défendre les couleurs du Bénin qui en serait à sa 6è participation aux Jeux mondiaux de Special olympics. Au cours de leur mise au vert, ils se sont préparés sous la houlette de leur entraîneur Moustapha Yaya et n’attendent que l’embarquement en direction de Los Angeles. Selon le directeur du Special olympics au Bénin, Armand Gbaguidi, c’est en principe ce jour lundi 20 juillet que la délégation béninoise forte de 27 membres dont 16 athlètes, devait quitter Cotonou. «Ce n’est pas la première fois que le Bénin participe à ces jeux. C’est le ministère qui a souvent tout pris en charge», poursuit-il. Dans ces conditions, quelles performances pourrait-on encore attendre d’eux, si finalement, ils arrivaient à effectuer le voyage ?

LIRE AUSSI:  Boxing club de Parakou: Tenir la route contre vents-et-marées