Journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique, édition 2021: Valoriser les résultats de recherche pour le développement

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique, édition 2021: Valoriser les résultats de recherche pour le développement

Rogatien TOSSOU DC-MERS

Le Centre béninois de la recherche scientifique et de l’Innovation (Cbrsi) a commémoré, ce mercredi 30 juin, à Cotonou, la journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique. Celle-ci permet aux acteurs concernés de faire le bilan des travaux de Recherche effectués et de les orienter de manière à les adapter aux besoins et attentes de la société.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre du projet Asphaltage: 31 km de rues à aménager à Porto-Novo et Sèmè-Podji

La communauté scientifique béninoise a commémoré, ce 30 juin, la journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique, édition 2021. Organisée par le Centre béninois de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Cbrsi), elle constitue une aubaine pour les scientifiques et chercheurs de faire d’une part, le point des travaux de recherches effectuées ou en cours sur une période donnée, et d’autre part, d’orienter des travaux de manière à les adapter aux besoins et attentes de la société.
En effet, aucun développement sur quelque plan que ce soit, ne saurait être possible sans la maîtrise des bienfaits des Sciences et Techniques. Mieux vaut donc que les pays africains se lancent dans la recherche et valorisent ses fruits afin d’espérer atteindre le niveau de développement des pays du nord qui ont pris par cette même voie. C’est ce qu’ont compris les scientifiques et chercheurs africains en instituant, le 30 juin 1987, à Brazzaville, la journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique. Cette journée permet alors aux acteurs de célébrer la Science, la Recherche scientifique et l’Innovation. Le Bénin commémore cette journée depuis 1994. Cette année, elle coïncide avec la tenue des journées scientifiques du Cbrsi.
«Nous nous réjouissons des nombreuses contributions enregistrées pour ces journées »,
affirme Professeur Félicien Avléssi, représentant le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), faisant ainsi allusion aux communications et autres interventions recueillies pour meubler les activités retenues dans le cadre de la célébration. Après avoir rappelé l’historique de la journée, Marc Kpodékon, directeur général du Cbrsi, adresse sa gratitude à la communauté scientifique nationale qui, dit-il, fait l’effort, chaque année, de contribuer activement par les nombreux résultats de ses travaux, à la résolution des problèmes de développement du Bénin. Il invite ses pairs à redoubler d’ardeur malgré les faibles ressources allouées à leur secteur. Toutefois, note-t-il, des réformes sont en cours pour corriger le tir. Par ailleurs, le directeur du Cbrsi attire l’attention de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, sur la nécessité de renforcer l’effectif du personnel de recherche et d’appui. Une doléance, sans doute, bien notée par le représentant de la ministre, Professeur Makpéhou Rogatien Tossou.
En avant-première du bilan à dresser, il énumère quelques résultats enregistrés par la recherche en général et le Cbrsi en particulier, depuis l’avènement du régime de la Rupture, en 2016, sans oublier les réformes et actions en cours pour redynamiser ce secteur, gage du développement du Bénin. A plusieurs reprises, il a souligné à quel point le gouvernement actuel est attaché à la recherche et l’innovation.
Après le lancement officiel de la journée, l’assistance a suivi une conférence inaugurale sur le thème : « Quelles démarches pour une meilleure contribution de la recherche scientifique au développement de l’Afrique francophone ? ». Une communication animée par le professeur Enoch Achigan-Dako, chercheur au Laboratoire de Génétique, Biotechnologie et Science des semences de l’Uac.

LIRE AUSSI:  Mise en œuvre du projet Asphaltage: 31 km de rues à aménager à Porto-Novo et Sèmè-Podji