Journée des jeunes filles dans le secteur des Tic: Aurélie Adam Soulé Zoumarou prône l’autonomisation par le numérique

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée des jeunes filles dans le secteur des Tic: Aurélie Adam Soulé Zoumarou prône l’autonomisation par le numérique


Engagée à réduire la fracture numérique liée au genre, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, a procédé, ce jeudi 22 avril, à l’ouverture d’un webinaire dans le cadre de la célébration au Bénin de la Journée des jeunes filles dans le secteur des Tic. Au cours de cette rencontre, elle a rappelé les investissements du gouvernement béninois en infrastructures numériques avant de réitérer sa volonté d’œuvrer pour l’autonomisation des jeunes femmes par le numérique.

LIRE AUSSI:  Tenue prochaine du Forum national sur les 1000 premiers jours de vie: Pour lutter contre la malnutrition des enfants

Réuni autour du thème « Former les jeunes femmes aux métiers des Tic pour un avenir brillant: les leviers d’actions », un panel 100% féminin a animé un webinaire dans le cadre de la célébration au Bénin de la Journée des jeunes filles dans le secteur des Tic. Composé de Salwa Toko, présidente du Conseil Numérique (France), Rachel Orumor, vice-présidente à African Ictf, Country mentor à Google Developer, Chérifatou Abdoulaye, développeuse, responsable Recherche et Développement chez Sodson Corp, ce groupe de femmes inspirantes a partagé son expérience avec les jeunes filles dans le secteur des Tic.

Pour Salwa Toko, beaucoup de femmes ont été à l’origine de plusieurs initiatives dans le domaine des Tic. Elle a insisté sur le fait qu’il faut mettre les femmes en avant dans le secteur afin d’inspirer celles qui doutent encore de son utilité.
A l’ouverture du webinaire, Aurélie Adam Soulé Zoumarou a rappelé l’objectif de cette journée instituée par la communauté internationale pour encourager les jeunes filles et les femmes en général à embrasser une carrière dans le secteur du numérique. « Elle est célébrée le quatrième jeudi du mois d’avril de chaque année dans tous les Etats membres de l’Union internationale des Télécommunications (Uit) », a-t-elle souligné. A l’en croire, la problématique des jeunes filles dans le secteur des Tic a toujours été au cœur des préoccupations du gouvernement de la République du Bénin.

LIRE AUSSI:  CEP 2018: Des assurances pour un bon déroulement dans l’Atacora

« La transformation digitale en cours dans notre pays depuis 2016 sous le leadership du président Patrice Talon, a abouti d’importants investissements en infrastructures numériques, et la mise en place de l’administration intelligente ‘’Smart Gouv’’, sources d’opportunité pour les jeunes en général et des jeunes filles en particulier », a-t-elle poursuivi. Selon elle, au-delà de ses nouveaux leviers, le secteur du numérique accorde une importance particulière à l’égalité entre les hommes et les femmes et à l’autonomisation des filles et des femmes par les Tic sur l’ensemble du territoire national. « A ce titre, nous œuvrons à ce que 50% des jeunes bénéficiaires des sessions de formation aux métiers du numérique que nous organisons gratuitement au Learning du ministère du Numérique et de la Digitalisation soient des femmes »,
a-t-elle fait remarquer. Plus de 5 000 femmes ont déjà bénéficié des formations offertes dans les 12 départements du Bénin, à l’occasion de l’initiative Bénin Digital Tour, selon la ministre du Numérique et de la Digitalisation. Enumérant les autres événements au profit de la gent féminine, notamment la compétition dénommée
« Amazones du digital », elle se félicite des efforts consentis pour la réduction de la fracture numérique liée au genre au Bénin. « A l’ère de l’inclusion digitale, l’Etat, la famille, la société civile et les filles elles-mêmes devraient être les parties prenantes de l’accroissement de l’intérêt des jeunes femmes pour le secteur du numérique », a-t-elle conclu n

LIRE AUSSI:  Accompagnement et soutien des enfants en situation de mobilité:Le plaidoyer pour sécuriser et renforcer leur protection