Journée internationale de la femme: La présidente de la Haute cour de Justice échange avec 100 collégiennes

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée internationale de la femme: La présidente de la Haute cour de Justice échange avec 100 collégiennes


La présidente de la Haute cour de Justice, Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, a partagé, vendredi 6 mars dernier, ses expériences de femme avec les 100 meilleures filles de quatre collèges publics et privés de Cotonou, conduites par l’Ong Crea image. La séance s’est déroulée au siège de l’institution à Porto-Novo et s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme célébrée ce dimanche 8 mars.

LIRE AUSSI:  Concours de productions des dix ans de l’Arcep-Bénin: Six journalistes et deux créateurs d’application récompensés (Kokouvi Eklou de ‘’La Nation’’ primé)

Seule femme présidente d’institution constitutionnelle au Bénin, Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, présidente de la Haute cour de Justice, a commémoré de manière toute particulière la Journée internationale de la femme. Elle a échangé dans ce cadre, vendredi 6 mars dernier, avec les cent meilleures filles de quatre collèges publics et privés de Cotonou. Ces dernières étaient en sortie pédagogique, au siège de la Haute cour de Justice à Porto-Novo pour découvrir l’institution notamment son mode de fonctionnement, ses spécificités et les activités qui s’y mènent. La présidente de la Haute cour de Justice a saisi l’occasion pour partager avec ses hôtes, ses expériences et sa vie de femme. Elle leur a surtout prodigué de sages conseils en les invitant à se concentrer sur leurs études et aller le plus loin possible afin de gagner leur vie. Car, selon Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, son ascension à la tête de la Haute cour de Justice n’est pas le fruit du hasard. Elle est le fruit d’un long parcours qui a commencé par l’école, la famille et la société.
Elle a invité les cent collégiennes non seulement à forger leur leadership et personnalité, mais aussi à avoir l’esprit de curiosité et du bon risque pour leur émergence. Elles doivent penser à enrichir leur curriculum vitae à travers leur parcours et leurs expériences. La présidente de la Haute cour de Justice a conseillé aux filles de cultiver certaines valeurs notamment la justice, la charité, la combativité, la persévérance, la rigueur et avoir de la foi afin de se donner une certaine visibilité dans la société. Elle a invité ces jeunes à rêver grand mais à surtout rêver pour être soi-même et à avoir une certaine autonomie dans la société. « Battez-vous pour être la meilleure de votre catégorie, de votre milieu professionnel, de votre famille…», conseille Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué.
Mais elle n’a pas manqué de nuancer pour dire que le leadership ne signifie pas forcément être à des postes de responsabilité ou de décision. Sans être à aucune de ces positions, la femme, même rurale, peut aussi influencer la société, observe-t-elle. Pour Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, la Journée internationale de la femme ne doit pas être une occasion de fête. Mais un moment de réflexion sur la situation des femmes, surtout rurales, afin de permettre aux décideurs de s’en préoccuper davantage. Elle souhaite le meilleur à l’initiative de l’Ong Crea image qui est à sa 5e édition cette année sous la conduite de sa présidente, Nadège Djihouan.

LIRE AUSSI:  Braquage sanglant hier entre Ouinhi et Kpédékpo: Des millions FCFA emportés, des blessés graves