Journée internationale de solidarité avec le peuple vénézuélien:L’évènement a été célébré à Cotonou

Par Pintos GNANGNON,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée internationale de solidarité avec le peuple vénézuélien:L’évènement a été célébré à Cotonou


La communauté vénézuélienne résidant au Bénin s’est retrouvée vendredi 27 février dernier autour de l’ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela près le Bénin, Aléjandro Correa, pour célébrer la Journée internationale de la solidarité avec leur pays.

LIRE AUSSI:  Convocation de Valentin Djènontin: La part de vérité du garde des Sceaux

Il y a quelques mois, la République bolivarienne du Venezuéla a connu des mouvements de protestation.
Depuis 2014, le président de ce pays avait dénoncé une conspiration de la droite vénézuélienne et des agents étrangers pour renverser le gouvernement démocratiquement constitué.
Au cours de la célébration de la Journée internationale de solidarité organisée vendredi dernier, les hôtes des diplomates vénézuéliens en poste à Cotonou ont eu droit à la diffusion d’un message dans lequel le président vénézuélien, Nicolas Maduro, affirme que les attaques violentes contre son pays proviennent des secteurs de l’extrême droite avec pour objectif de déstabiliser la démocratie pour imposer leur point de vue à la volonté populaire.
Aussi, a-t-il indiqué qu’un plan dénommé « La sortie » a été élaboré et appelait à des manifestations prétendument pacifiques.
Ce plan de déstabilisation appuyé par des secteurs de la droite vénézuélienne, vise, selon Nicolas Maduro, à conduire à des actions violentes et dévastatrices déclenchées le 12 février 2014. Le bilan de l’action a été de quarante-trois morts et des centaines de blessés et des dégâts incalculables du patrimoine public du pays.
Le gouvernement vénézuélien a estimé que les évènements violents provoqués par ces secteurs de l’Opposition ont été déformés par le biais des médias nationaux et internationaux qui les comparaient à des manifestations pacifiques réprimées.
Dans un document distribué aux hôtes de l’ambassadeur du Venezuela près le Bénin, les Etats-Unis ont été accusés de discréditer publiquement les politiques mis en place par l’Etat vénézuélien pour affronter la crise engendrée par le secteur de l’extrême droite.
Dans cette épreuve, le Venezuela a reçu le soutien de la communauté des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes qui, dans un communiqué sur les actions unilatérales contre le Venezuela ont réitéré leur rejet à l’application des mesures coercitives unilatérales qui ne sont pas conformes au droit international. Ils ont également réaffirmé leur préoccupation pour l’adoption d’une loi par le gouvernement des Etats-Unis qui font appliquer des sanctions unilatérales contre les représentants du gouvernement du Venezuela.
Les peuples et les gouvernements de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de l’Amérique- Traité de commerce du peuple (Alba-TCP) ont eux aussi apporté leur soutien au peuple vénézuélien.
L’ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela près le Bénin, Alejandro Correa, a rappelé que son pays connaît l’importance de l’Afrique et souhaite que les pays africains continuent de soutenir son pays. Il a affirmé que les œuvres entreprises par le gouvernement de son pays dans le cadre du renforcement de la coopération avec le Bénin seront renforcées.

LIRE AUSSI:  19 février 1990 - 19 février 2017: Il y a 27 ans, la conférence nationale