Journée internationale du sport : Au service du développement et de la paix

Par Collaboration extérieure,

  Rubrique(s): International |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée internationale du sport : Au service du développement et de la paix


En 2013, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 6 avril comme Journée internationale du sport pour le développement et la paix. Cette journée a pour vocation de souligner l’importance du sport et de l’activité physique pour l’éducation, le développement humain, la santé et la paix. Les décisions prises en lien avec la pandémie de la Covid-19 nous permettent d’apprécier grandement le manque d’accès aux activités sportives. En attendant un retour à la normale, l’esprit d’équipe s’applique dans la lutte contre le virus.

LIRE AUSSI:  Réforme et modernisation du secteur de la sécurité: L'UE et la Tunisie signent un accord "pilote"

Le choix de la date par les Nations Unies est lié aux premiers Jeux Olympiques modernes, à Athènes, qui ont eu lieu le 6 avril 1896. La résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies intitulée « Le sport en tant que catalyseur du développement durable » met en valeur l’importante contribution du sport pour atteindre les 17 Objectifs du développement durable (Odd) mais aussi comme moyen d’autonomisation des femmes et des jeunes, des réfugiés, du développement des communautés, de la santé, de l’éducation et de l’inclusion sociale.
L’ancien président de la Suisse, Adolf Ogi, qui fut Conseiller spécial du secrétaire général de l’Onu, Kofi Annan, pour le sport au service du développement et de la Paix, avait pour habitude de dire : « le sport est une école de vie, un apprentissage du respect, un lieu où on apprend à gagner, sans croire qu’on est le meilleur, et où on apprend à perdre sans que cela soit la fin ».
Le sport est aussi l’une des plateformes les plus puissantes pour promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Les technologies de l’information et de la communication (Tic) sont un des catalyseurs clés pour atteindre les Odd d’ici 2030. A l’occasion du 3e Forum Smsi, organisé par l’Union internationale des Télécommunications (Uit), un atelier est introduit sur le sujet en mettant en évidence les aspects de l’inclusion sociale des femmes, du sport et des technologies innovantes.
En avril 2020, la Fédération internationale de Football association (Fifa) soutenait les Nations Unies et l’Organisation mondiale de la santé (Oms) en partageant la campagne #BeActive pour recommander 30 minutes d’activité physique quotidienne pour les adultes, et 60 pour les enfants. Au début de cette année, la Fédération s’est également engagée à promouvoir la nécessité d’un accès équitable aux vaccins, au traitement et aux produits de diagnostic dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, et pour encourager chacun à adopter un comportement adéquat pour éviter la propagation du virus. Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a déclaré « qu’il est important de ne pas oublier que la santé passe avant tout ».
Aujourd’hui plus que jamais, nous devons agir en équipe pour vaincre la Covid-19, uniformiser les règles du jeu en faveur d’une distribution juste et équitable des vaccins et nous soutenir mutuellement pour sortir plus forts de cette pandémie. Car, comme le martèle le directeur général de l’Oms, le Dr Tedros, « Personne ne sera protégé, tant que tout le monde ne sera pas protégé ! ».

LIRE AUSSI:  Réforme et modernisation du secteur de la sécurité: L'UE et la Tunisie signent un accord "pilote"

Par Catherine Fiankan-Bokonga, Correspondante accréditée auprès de l’Office des Nations Unies à Genève (Suisse)