Journée mondiale de l’habitat: des centaines de plants mis en terre à la cité Ouèdo

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée mondiale de l’habitat: des centaines de plants mis en terre à la cité Ouèdo

Des plants mis en terre à la cité Ouèdo

Le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Tonato et ses collaborateurs, ainsi que des acteurs de la Société civile ont mis en terre, lundi 4 octobre, des plants à Ouèdo, commune d’Abomey-Calavi, en vue de marquer la célébration de la 36e édition de la Journée mondiale de l’habitat.

LIRE AUSSI:  Secteur de la construction: Un niveau élevé d’émission de gaz à effet de serre

« Accélérer l’action urbaine vers un monde sans carbone, c’est transformer l’habitat en un espace où on promeut le développement durable. L’éco-cité, la ville écologique. C’est pourquoi nous sommes venus à Ouèdo pour planter des arbres. Ça va être une ville totalement verte…», a déclaré, lundi 4 octobre à Ouèdo, le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, José Tonato. C’était à l’occasion de la 36e édition de la Journée mondiale de l’habitat qui se commémore tous les premiers lundis du mois d’octobre. C’est donc à Ouèdo, une cité en construction pour abriter des milliers de logements sociaux dans la commune d’Abomey-Calavi que le ministre du Cadre de vie a donné le top des manifestations entrant dans le cadre de la célébration de ladite journée au Bénin.
Au total, 676 plants dont 300 Terminalia Superba, 100 Cordia Grandifolia et 276 fruitiers constitués d’orangers, de pamplemoussiers et des mandariniers, seront mis en terre dans cette localité. Pour le compte du 4 octobre, 327 plants de Terminalia Superba et Cordia Grandifolia sont mis en terre le long de l’axe central des logements sociaux de la cité Ouèdo. « Pour un monde sans carbone, nous devons nous donner la mission majeure de la plantation des arbres, de la protection et de la restauration de nos forêts. Il s’agit de prendre conscience de notre responsabilité envers les générations futures et de considérer l’environnement comme un patrimoine commun à protéger », a déclaré Rolande Houedanou, secrétaire générale de l’Ong donatrice des plants.
A en croire le ministre du Cadre de vie, après le secteur des transports, c’est celui de la construction qui arrive au 2e rang des sources d’émission de gaz à effet de serre. Il y a donc un effort à faire depuis la construction du logement jusqu’à la vie dans les bâtiments, afin de réduire de façon constante et progressive les émissions de gaz à effet de serre, l’empreinte carbone. « Ici, c’est la démonstration que le gouvernement n’a pas attendu qu’on choisisse un thème pour réduire l’empreinte carbone, pour mettre en place une éco-cité qui va fonctionner selon les règles de développement durable. Ça va être une ville verte, agréable à vivre », explique le ministre José Tonato. Après la mise en terre symbolique des plants, la direction des Eaux, Forêts et Chasse et l’Ong Chaque enfant a droit à la vie (Cedv), la donatrice, vont poursuivre l’opération. L’arrosage, le suivi et les autres types d’entretiens sont à la charge du maître d’ouvrage délégué, la Société immobilière et d’aménagement urbain (Simau).
« La cité Ouèdo se sent très heureuse de recevoir les plants pour l’implémentation réelle de la cité verte que nous voulons. C’est un programme qui est totalement vert et nous sommes à 40 % de taux de verdissement. Je prends l’engagement que les plants qui seront mis en terre aujourd’hui pour lancer le programme d’aménagement paysager de cette cité seront bien entretenus et nous poursuivrons au-delà de ce 4 octobre les autres artères, au fur et à mesure que le chantier évoluera. Un monde sans carbone, une cité Ouèdo sans carbone c’est ce à quoi nous aspirons », a déclaré le directeur général de Simau, Moïse Achille Houssou?

LIRE AUSSI:  Cité de Ouèdo : Les premiers logements sociaux émergent