Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse: Plus de six hectares de plantation dans le Mono

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse: Plus de six hectares de plantation dans le Mono

Reboisement

A l’instar de la communauté internationale, le département du Mono a contribué, jeudi 17 juin, à la lutte contre la désertification et la sécheresse. Dix-huit mille plants sont mobilisés pour une campagne de reboisement lancée à Djidjozoun, dans la commune de Bopa, par le préfet Bienvenu Milohin.

LIRE AUSSI:  En prélude à la Journée mondiale de l’Habitat: Des campagnes de salubrité pour assainir le cadre de vie

Ceiba pentandra, tectona grandis, acacia auriculiformis et cocos nucifera sont quelques-unes des espèces de plants mis en terre, hier, dans le département du Mono, en vue d’atténuer la désertification et la sécheresse.
Pour cette campagne de reboisement, 18 000 mille plants ont été mobilisés sur la ferme d’Etat située à Djidjozoun, dans la commune de Bopa. Et ce, grâce à la conjugaison des efforts de l’équipe de l’Inspection forestière des départements du Mono et du Couffo, de la Coopération allemande et de l’entreprise en charge de la construction, à
Djidjozoun, d’un pont de franchissement du fleuve Couffo. Les premiers plants ont été mis en terre par le préfet Bienvenu Milohin. Son geste a été suivi de celui du maire Abel Djossou, puis de ceux des représentants des structures partenaires. La foule des anonymes n’a pas été du reste. Le protocole de plantation quelque peu modifié compte tenu de la rareté des pluies s’est exécuté sous la supervision des agents de l’Inspection forestière avec à leur tête, le commandant Mathias Affoukou. Six hectares et demi de superficie seront reverdis au terme de la présente campagne. Sur le choix des espèces de plants, le commandant fait savoir qu’il a été opéré de commun accord avec la communauté.
A l’en croire, le critère fondamental a trait à l’utilité du plant ou, plus tard, de l’arbre pour la communauté. Entre autres, l’espèce Ceiba pentandra, illustre-t-il, a été retenue parce qu’elle sert à fabriquer des pirogues. A Djidjozoun vit une importante communauté de pêcheurs. Au-delà de ces préoccupations, le département du Mono se veut, à travers sa campagne de reboisement, un peu plus verdoyant et solidaire de la communauté internationale qui a consacré le 17 juin de chaque année Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. « Des terres saines pour reconstruire en mieux » est le thème de l’édition de cette année. Si le maire de Bopa se réjouit de voir sa commune abriter la célébration de la Journée au plan départemental, le commandant Mathias Affoukou en appelle à l’engagement du conseil communal et des élus locaux pour la sécurisation et l’entretien des plants. Dans cette mission, les communautés riveraines aussi sont fortement attendues pour jouer leur partition, a-t-il appuyé. « Nous ne pourrions profiter de ces actions de reboisement, restaurer les écosystèmes, voire les terres saines que si les plants mis en terre, ce jour, sont protégés et entretenus contre les facteurs de dégradation », insiste, à son tour, le préfet.

LIRE AUSSI:  Plan d’action de la Banque mondiale sur le climat 2021-2025: Au moins 35 % des fonds à dédier à la résilience